TUNISIE
13/04/2018 18h:00 CET

Suspension des cours, grève générale et blocage des notes: Le bras de fer entre le Syndicat et le ministère de l’Éducation continue

Un feuilleton qui n'en finit pas

DONGSEON_KIM via Getty Images

Le bras de fer entre le syndicat de l’Enseignement secondaire et le ministère de l’Éducation continue. Vendredi, la commission administrative sectorielle de l’enseignement secondaire a décidé de suspendre les cours à partir de mardi 17 avril 2018, dans les différents collèges et lycées. 

“Nous avons décidé de suspendre les cours à partir de mardi prochain” a martelé le secrétaire général de la fédération Lassaad Yakoubi dans une déclaration accordée à Mosaïque Fm. Il a indiqué que cette décision a été prise pour mettre fin aux tergiversations du gouvernement face aux revendications légitimes des enseignants. “Qu’ils assument leur responsabilité”, a-t-il poursuivi en mettant l’accent sur le manque de sérieux du ministère.

Il a, par ailleurs, pointé du doigt l’absence d’un dialogue réfléchi et responsable de la part du gouvernement pour trouver une issue à la crise. 

Pour Yakoubi, il s’agit d’une “guerre politique”. Il a estimé que le ministère est en train de détourner le coeur du différend vers d’autres dossiers marginaux. “Nous avons appelé à des revendications sérieuses pour résoudre des problèmes sociaux, mais le gouvernement a voulu les transférer en un combat politique et social” a-t-il regretté en précisant que cette démarche a été entreprise à contrecœur .

Les examens nationaux, une ligne rouge

Concernant les examens du Bac Sport, Yakoubi a souligné, sur les ondes de Jawhara Fm, que les épreuves sportives, prévues à partir du lundi 16 avril, se dérouleront normalement. Le secrétaire Général de la Fédération a noté que les examens nationaux sont une ligne rouge à ne pas franchir. 

“Le gouvernement tente, par son refus de lancer les négociations, de nous pousser vers la perturbation des examens nationaux, ce que nous refusons”, a t-il expliqué.

Toutefois, Yacoubi a appelé à “se réunir” autour d’une table de négociations afin de trouver une solution sérieuse avant le 17 avril et éviter l’escalade. 

Il est à rappeler que le Syndicat de l’enseignement secondaire maintient, encore sa décision de bloquer les notes et ne pas les transmettre aux administrations des lycées, malgré l’ultimatum du ministère de l’Éducation fixé pour “la première semaine du mois d’avril”. Ce dernier a, en effet, menacé de geler les salaires des professeurs qui se soumettront à l’appel du Syndicat. 

Grève générale dans les écoles primaires

À cela s’ajoute l’annonce d’une grève générale de deux jours, les 9 et 10 mai prochains, dans toutes les écoles du pays. 

D’après le secrétaire général du syndicat de l’enseignement de base, Mastouri Gamoudi, cette grève a été décrétée pour relancer les revendications, dont certaines demeurent bloquées depuis des années. Il a précisé, à Jawhara Fm, qu’en plus de revendications financières, cette grève vient pour protester contre le manque de ressources humaines et la détérioration de l’infrastructure des établissements scolaires. 

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.