ALGÉRIE
15/11/2018 16h:59 CET

Succès des premiers tests des projets e-éducation et e-santé via Alcomsat-1

DR

Les premiers tests des projets e-éducation et e-santé via le satellite algérien de télécommunications Alcomsat-1, qui ont eu lieu jeudi dans deux sites pilotes de la wilaya d’Adrar, ont été réalisés avec “succès”, a assuré le Pdg d’Algérie Télécom Satellite (ATS).

Les tests interconnectant des établissements scolaires ainsi que des établissements hospitaliers entre eux, “ont été réalisés avec succès”, à affirmé le Pdg d’ATS, Mohamed Abdelouahed à l’APS.

Ces tests, réalisés en présence de la ministre du secteur, Houda-Imane Faraoun et de la ministre de l’éducation nationale, Nouria Benghabrit, ainsi que de représentants du corps diplomatique agréé en Algérie, ont eu lieu dans deux sites pilotes en l’occurrence l’école Othmane Ibn Afane et l’établissement public hospitalier 120 lits d’Adrar.

Ces deux sites ont, tous deux, pu être interconnectés avec des établissements similaires du nord du pays, et ce par la fourniture de services d’interconnexion à large bande VSAT pour des applications de télécommunications.

La solution satellitaire VSAT (Very Small Aperture Terminal) permet une interconnexion à haut débit entre plusieurs sites localisés en zones isolées (sites ruraux, montagne, désert, engin mobile terrestre, aéronautique, etc) ou en zones démunies d’infrastructures de télécommunications au sol (zones non équipées, zones sinistrées, ...).

Le projet pilote d’interconnexion via un réseau local, vise à relier, pour ce qui est de l’e-éducation, tous les établissements de l’éducation avec l’administration centrale, les élèves et leurs parents, de même que pour l’e-santé qui permet de relier l’ensemble des acteurs de la santé à travers tout le territoire national, “avec la garantie de liaisons satellitaires de haute disponibilité et des applications de qualité au profit de l’ensemble des utilisateurs”, a-t-on indiqué auprès d’ATS.

Le Pdg d’ATS a indiqué avoir conçu “un programme spécial dédié au volet le plus important dans la politique publique nationale, initié par le Président de la République, soit la santé et l’éducation”.

Un plan d’actions a donc été mis en œuvre en vue d’aboutir à un “usage massif” des technologies de l’information et de la communication (TIC) par les enseignants, les élèves et leurs parents et de la même manière pour l’ensemble des acteurs du secteur de la santé.