MAROC
23/12/2015 12h:16 CET

Les rockeurs casablancais de Hinder Minds en concert à Rabat

facebook

MUSIQUE - Les jeunes casablancais de Hinder Minds, découverts il y a six ans sur la scène du "Souk du Tremplin" au festival L'Boulevard, se produiront samedi 26 décembre au café La Renaissance à Rabat. L'occasion de revenir sur le parcours prometteur de ce groupe de rock alternatif qui s'apprête à sortir son premier album.

Hinder Minds, c'est d'abord la rencontre, en 2009, entre cinq artistes natifs de Casablanca: Mohamed Raghay (chanteur), Simo Afdel (guitariste), Amine Sana (bassiste), Ayoub Toute (batteur) et Zakaria Masrour, le "joker" du groupe qui joue plusieurs instruments comme le oud, le violon et la percussion. Ils sont rejoints en 2013 par un sixième membre, le guitariste Taha Sehaqui.

Du métal au rock alternatif

Passionnés par la musique et notamment le rock underground, ils décident de se regrouper et de créer Hinder Minds. À leurs débuts, n’ayant pas d’identité sonore propre, les jeunes casaouis s'inspirent de groupes de métal comme Breaking Benjamin ou Crash, jusqu'à ce qu'ils se retrouvent à faire du rock alternatif. "Un style qui nous réunit et nous définit assez bien", confie Ayoub Toute au HuffPost Maroc.

Après avoir débuté par des "covers" et quelques compositions de certains membres du groupe, ils se produisent sur des petites scènes, des concerts organisés par eux-mêmes "avec les moyens du bord", jusqu’au jour où ils participent à des événements qui leur serviront de tremplins.

Finalistes de Génération Mawazine

En 2010, ils arrivent en finale nationale du "Global Battle of the Bands", gagnent le Concert-Maroc Contest au B-Rock un an plus tard, arrivent finalistes de la compétition Génération Mawazine en 2012 et obtiennent le Second Prix Rock du Tremplin L’Boulevard la même année.

Six ans après sa naissance, le groupe évolue et commence à connaître son public. S'ils chantaient essentiellement en anglais, ils écrivent désormais leurs compositions en darija, afin de s'adapter davantage aux spectateurs marocains. Les six artistes, qui continuent les répétitions tous les week-ends et se produisent dans différentes salles du royaume, préparent actuellement leur premier album, écrit, composé et produit par leurs soins.