MAGHREB
25/06/2015 09h:57 CET | Actualisé 23/06/2017 07h:26 CET

Tunisie - Descente de police dans un café: Une vidéo choque la toile, le chef du district de la police de Monastir limogé

Posted by Everchat Fares on Wednesday, 24 June 2015

Une vidéo apparue sur le web hier fait actuellement le buzz sur la toile. Bien que la scène soit rapide et la qualité de la vidéo assez faible, on peut y voir des gens qui semblent se précipiter à l'extérieur d'un café (à Monastir). Un homme en costume surgit à son tour et semble poursuivre une jeune femme, à qui il arrache son portable et la gifle ensuite violemment.

La séquence, publiée par Everchat Fares, le propriétaire du café, représente ce qui semble être une descente de police.

Contacté par le HuffPost Tunisie, Everchat Fares affirme que l'homme en question est Moufid Essouf, chef du district de la police de Monastir.

فيديو لمدير أمن اقليم المنستير يعتدي على فتاة بالضرب صيحة فزع من مواطن تونسي الجنسية أصيل مدينة المنستير حيث تعمد السيد...

Posted by Everchat Fares on Wednesday, 24 June 2015

"Le chef du district, connu sous le nom de Moufid, a débarqué en costume-cravate dans mon café accompagné de 13 autres policiers. Il est entré sans demander de permission ni rien et a commencé à insulter les clients, à saccager le lieu et à brutaliser les personnes qui étaient dans le café y compris les personnes âgées. La nouvelle employée, une étudiante saisonnière, était derrière son comptoir quand il lui a jeté une chaise dans le dos. Au moment où elle a commencé à fuir, il l’a poursuivie et l’a battue dans la rue. Il lui a cassé son téléphone portable. La fille a un certificat médical, et on va porter plainte auprès du ministère de l’intérieur et du ministère de la Justice et des droits de l’Homme," a-t-il déclaré au HuffPost Tunisie.

Le ministère de l'Intérieur prend des mesures

De son côté, Mohamed Ali Aroui, porte-parole du ministère de l'Intérieur a indiqué au HuffPost Tunisie qu'une enquête était ouverte et que la raison de cette descente était encore inconnue: "Jusqu'à maintenant, je ne peux pas répondre aux questions en détail. En premier lieu, le directeur de la sécurité nationale de Monastir est suspendu pour abus de pouvoir."

Selon un communiqué du ministère de l'Intérieur, le responsable sécuritaire du district de Monastir et trois autres du district de La Marsa ont été révoqués pour abus de pouvoir.

"J’ai l’habitude d’ouvrir chaque année durant le mois de Ramadan et je n’ai jamais eu des problèmes de ce genre, tout le monde me connait ici, les agents de police, de la municipalité, tous. Sachant que mon café se trouve à côté du siège de la CNSS de Monastir, personnes âgées et malades viennent chez moi pour se reposer et se rafraichir avec la chaleur qu’il fait. Et ce n’est pas normal qu’il n’y ait pas d’espaces ouverts surtout pour ces personnes!", a encore fustigé le propriétaire du café.

Bien que le ministère de l'Intérieur dit ne privilégier aucune piste, ces actes pourraient être en rapport avec le phénomène d'intimidation des forces de l'ordre contre les gérants de café qui ouvrent pendant Ramadan, constatés notamment à La Marsa, à Gammarth et d'autres localités du Grand Tunis.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.