LES BLOGS
28/01/2015 06h:38 CET | Actualisé 30/03/2015 06h:12 CET

Spleen d'aujourd'hui (POÉSIE)

Il pleut dehors et dans mon cœur,

Et mon immuable désespoir de l'humanité:

Depuis longtemps,

Rien ne change, rien ne bouge,

In le similaire paysage,

Aussi toujours le brouillard, ma tête sclérosée.

Quand bien même, parfois émergent,

De jeunes pousses par-dessus les flots de misère.

Ils gesticulent, nous égaillent momentanément,

Puis s'évanouissent dans la nature,

Ou s'exilent au loin par delà les mers.

Que nous reste t-il par là,

À part cette misère sur terre,

Malgré tant de prières?

Pars donc mon fils,

Si l'exil est ton désir...

On sait qu'il n'y a pas de justice, ici bas,

Tant que meurent de faim de soif,

Les enfants du Sud.

On sait qu'il n'y a de justice ici bas,

Tant que meurent au Nord,

Les enfants d'overdose.

Mettrons-nous fin un jour,

Aux conflits éternels?

"Ici on a faim,

Ailleurs la soif de justice".

Mon éternel désespoir,

De tant savoir,

N'aurait il pas quelquefois,

Pour la paix, ici bas, tout ignorer?

Retrouvez les poèmes publiés sur le HuffPost AlgérieICI.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.