MAROC
07/02/2019 12h:34 CET

"Sound of Berberia", le nouveau projet qui explore les sonorités amazighes de l'Afrique

Sortie attendue dès septembre prochain.

Sound of Berberia

CINÉMA - Nouveau projet cinématographique du réalisateur marocain Tarik El Idrissi, “Sound of Berberia” est un voyage au plus profond de nos racines qui se dessine à travers un road movie intense, bercé de vibrations musicales. Actuellement en phase finale de montage et post-production, ce long-métrage dévoile d’autres facettes de la musique berbère dans des zones secouées par les guerres et les conflits religieux et politiques.

Pour finaliser son 4e opus, l’auteur de “Rif 58-59, briser le silence” et “Le voyage de Khadija” s’apprête à lancer une campagne de crowdfunding (financement participatif) dès le mois d’avril. Il espère par ce biais financer la bande son de son oeuvre.

“C’est un rêve que j’ai depuis que je suis étudiant. C’est mon cousin qui m’a inspiré pour faire ce voyage”, confie-t-il au HuffPost Maroc. Festival Touareg à Tombouctou, le train du Tchad à la Libye... L’envie du voyage a fait son chemin dans l’esprit du réalisateur. “Avec mon cousin, nous rêvions de prendre notre caméra et traverser l’Afrique”, nous raconte-t-il. Mais face aux conflits ethniques et religieux et aux répercussions du Printemps arabe, le voyage dans certaines régions d’Afrique devenait trop périlleux. Tarik décide alors d’écrire un scénario de fiction animé par un voyage dont il a tant rêvé sans jamais pouvoir le réaliser concrètement.

Une réflexion autour des frontières physiques et imaginaires a ainsi pris forme. “Sound of Berberia” raconte l’histoire de deux musiciens qui décident de partir à la recherche du véritable son amazigh en sillonnant tout le nord du continent. Avec son cousin, il se lance alors dans une quête ponctuée de rencontres et de péripéties qui les mèneront du Maroc au Mali en passant par l’Égypte et la Tunisie pour finir leur voyage en Algérie.

SOUND of Berberia

Bien plus qu’un simple projet cinématographique, ce nouveau film est, pour son réalisateur, le fruit de plus de 15 années de réflexion et de recherche. “L’objectif est de montrer où se trouvent les Berbères sur la carte. Nous avons tendance à croire qu’ils ne sont présents qu’au Maroc et en Algérie. Mais, en réalité, il y a aussi des Berbères à Siwa, une oasis dans l’ouest de l’Égypte, au Tchad au Niger...”

Pour le moment, le plus “gros souci” pour Tarik El Idrissi concerne la musique du film. “Nous devons acheter les droits d’auteurs d’une dizaine de morceaux provenant de plus de 8 pays différents pour, ensuite, réaliser des compositions qui feront la bande son du film”, nous affirme-t-il. Et la mission n’est pas des plus aisées. “Nous avons besoin de récolter 20.000 euros de dons, pour une sortie en septembre”, précise-t-il, soulignant que le Centre cinématographique marocain (CCM) a accepté de financer le projet à hauteur des deux tiers du budget total, soit 4 millions de dirhams.  

Si l’équipe réussit à récolter les fonds nécessaires grâce à la campagne de crowdfunding, le film devrait faire son entrée dans les salles dès la fin d’année. C’est ce que souhaite, en tout cas, le réalisateur.