ALGÉRIE
28/05/2019 11h:54 CET

Soudan : Les militaires favorables à des élections anticipées

ASHRAF SHAZLY via Getty Images

Devant des policiers réunis à la Faculté de droit et des sciences policières à Khartoum, Mohamed Hamdan Daglo, vice-président du Conseil militaire de transition (CMT) au pouvoir au Soudan a déclaré que le CMT n’était pas opposé à la tenue d’élections anticipées d’ici trois mois, laissant entendre que c’était au peuple de décider, pas à l’opposition. “Les élections visent à ce qu’un gouvernement soit choisi par le peuple et non pas par ces gens-là”, a-t-il lancé en référence aux membres de l’Alliance pour la liberté et le changement (ALC, opposition). 

M Daglo a souligné que la composition du gouvernement devait reposer sur le pourcentage des représentants élus de partis, avant d’accuser l’ALC de vouloir exclure l’armée et les forces régulières de la scène politique.  

Les pourparlers entre le CMT et l’opposition sont dans l’impasse en raison de désaccords sur la composition du futur Conseil souverain et de sa direction. Le CMT dirige le pays depuis l’éviction en avril du président Omar el-Béchir.