ALGÉRIE
16/04/2019 17h:12 CET

Soudan: L’UA demande aux militaires de remettre le pouvoir aux civils

ASHRAF SHAZLY via Getty Images

L’Union africaine (UA) menace de suspendre le Soudan de l’organisation panafricaine si l’armée, au pouvoir après avoir destitué Omar El Bachir, ne cède pas la place à une “autorité politique civile” d’ici une période de 15 jours.

Dans un communiqué, le Conseil de Paix et de Sécurité de l’UA “demande que l’armée soudanaise se retire et remette le pouvoir à une autorité politique civile (...) d’ici à 15 jours maximum”, exige le Conseil qui appelle l’autorité civile qui sera au pouvoir à mener “un processus inclusif et consultatif impliquant tous les acteurs et intervenants politiques soudanais” afin de trouver un accord sur les modalités de la transition menée par cette autorité civile.

Dans le cas contraire, le conseil brandit l’arme des sanctions et menaces de déclencher certains protocoles de l’UA, dont “la suspension de la participation du Soudan à toutes les activités de l’UA jusqu’au rétablissement de l’ordre constitutionnel”, ajoute le communiqué.

Les contestataires contre le nouveau pouvoir en place au Soudan ont réclamé lundi la dissolution du Conseil militaire aux commandes du pays depuis jeudi et son remplacement par une instance civile. Le président du Soudan, Omar Al-Bachir, a été destitué par l’armée de son pays, jeudi 11 avril.

Il faisait face à une vague de manifestations sans précédent depuis quatre mois. Le Conseil militaire qui veut diriger la période de transition après la destitution du président Omar-El Bachir trouve des difficultés à convaincre les Soudanais, qui réclament à ce que la période de transition soit gérée par un gouvernement civil en attendant l’organisation de l’élection présidentielle.