23/10/2019 18h:00 CET | Actualisé 23/10/2019 18h:00 CET

Sotchi: Signature d’un accord pour la construction d’un complexe pétrochimique au Maroc

Ce projet permettra la création de plusieurs milliers d’emplois directs et indirects.

DR

ECONOMIE - Un accord pour la construction d’un complexe pétrochimique d’une valeur de près de deux milliards d’euros au Maroc a été signé, le 23 octobre à Sotchi, en marge du Forum économique Russie-Afrique.

L’accord, paraphé par le directeur général de la société MYA Energy, Youssef El Alaoui, le président de la banque de développement de la Fédération de Russie (VEB), Daniil Algulyan, et le vice-président du Centre russe pour l’exportation, Nikita Gusakov, porte sur la construction d’une raffinerie en utilisant l’expertise et les dernières technologies russes pour le raffinage et le stockage de produits pétroliers, indique la compagnie MYA Energy dans un communiqué.

Ce projet permettra au royaume de contribuer à la réglementation “IMO 2020” qui implique la réduction des émissions de soufre, dont le Maroc est signataire dans le cadre des engagements de la COP 22 à Marrakech, fait valoir la compagnie.

Le développement et la réalisation du projet seront effectués par la société marocaine en partenariat avec différents acteurs russes dans le domaine et qui fourniront l’expertise, la technologie et le matériel.

La raffinerie qui sera construite dans le cadre de ce projet sera dotée dans un premier temps d’une capacité de raffinage de 100.000 barils par jour, et pourra dans un deuxième temps atteindre la capacité de 200.000 barils par jour, souligne la même source.

Ce projet devrait permettre la création de plusieurs milliers d’emplois directs et indirects, notamment dans la région du nord du royaume, et mettre à profit les installations portuaires de Nador West Med.

Les travaux du Forum économique Russie-Afrique, tenu dans le cadre du sommet Russie-Afrique, se sont ouverts le 23 octobre à Sotchi, sous le thème “Russie-Afrique: Révéler le potentiel de la coopération”, sous la présidence du président russe, Vladimir Poutine, et du président égyptien, Abdel Fattah Al-Sissi, en sa qualité de président de l’Union africaine, en présence de plusieurs chefs d’Etat et responsables africains.