ALGÉRIE
17/03/2019 12h:43 CET | Actualisé 20/03/2019 12h:29 CET

Sonatrach prévient son personnel contre toute manifestation d’adhésion au mouvement anti-Bouteflika

Malgré ces menaces, des arrêts de travail marquant l’adhésion des travailleurs aux revendications du mouvement anti-Bouteflika ont été observés avant-hier à Hassi Messaoud (plate-forme pétrolière) et à Hassi R’mel (plate-forme gazière).

Getty Editorial

“Tout rassemblement, de quelque nature que ce soit, ou arrêt “collectif et concerté” du travail, même de courte durée, en infraction des dispositions conventionnelles, réglementaires et légales constitue une faute professionnelle”. C’est ce que rappelle la Direction Ressources humaines du groupe pétro-gazier étatique algérien Sonatrach, dans un courrier interne daté du 10 mars 2019, dont nous avons obtenu une copie.

Ce courrier, signé par le Directeur exécutif des Ressources humaines Kamel Brouri, fait référence à un autre, au contenu visiblement similaire, daté du 24 février 2019, dont nous n’avons pas obtenu, en revanche, de copie.

Ainsi, rappelle implicitement la DRH de Sonatrach, toute manifestation d’adhésion, fût-elle brève et symbolique, au mouvement de protestation politique en cours depuis plusieurs semaines sera punie.

 

 

Autrement dit, les seuls mouvements sociaux autorisés seront ceux qui auront pour objet des revendications socio-économiques et seront organisés en respect des dispositions définies sans les convenions signées entre les représentants du personnel et l’entreprise (préavis, etc.).

Cette mise en garde n’a vraisemblablement pas empêché les travailleurs de Sonatrach de joindre leur voix à celle des manifestants contre le régime d’Abdelaziz Bouteflika. Selon le quotidien Liberté, avant-hier, pas plus tard que le 15 mars 2019, soit 5 jours après la diffusion de ce courrier, des arrêts de travail ont été observés sur les sites de Hassi Messaoud (pétrole) et de Hassi R’mel (gaz) et des manifestations y ont été organisées aux cris de “Pas de prolongement du 4e mandat”, entre autres.