MAROC
12/05/2019 12h:35 CET

Somalie: 17 membres présumés de Daech tués dans deux frappes américaines

Le leader de Daech en Somalie a été placé en août 2016 sur la liste des terroristes internationaux par le département d’État américain.

Agencia EFE

ÉTAT ISLAMIQUE - Dix-sept membres présumés du groupe terroriste ”État Islamique” (EI) en Somalie ont été tués dans deux frappes aériennes menées, mercredi et jeudi derniers dans le nord du pays, a annoncé le commandement militaire américain pour l’Afrique (Africom) dans un communiqué

“Cette campagne délibérée repose sur de meilleurs renseignements et une meilleure compréhension des activités d’entraînement et de recrutement de l’EI au Puntland”, région semi-autonome du nord de la Somalie, indique l’Africom.

Les frappes aériennes menées, les 9 et 10 mai, contre “un camp de l’État islamique en Somalie dans les monts Golis”, se sont soldés par la mort de 17 membres présumés de Daech, précise l’Africom.

Depuis le 14 avril, les États-Unis ont mené quatre frappes aériennes, dont l’une s’est soldée par la mort du commandant adjoint de l’EI en Somalie, Abdilhakim Dhokob, selon la même source.

L’EI, un groupe très modeste en Somalie par rapport aux shebab affiliés à Al-Qaïda, est actif dans la région semi-autonome du Puntland où ses combattants ont établi des camps d’entraînement et de stockage d’armes, venant essentiellement du Yémen voisin. Les shebab constituent de très loin le principal groupe islamiste radical en Somalie. Ils ont proclamé leur allégeance à Al-Qaïda, organisation à laquelle ils ont été officiellement intégrés en 2012. 

Le leader de l’EI en Somalie, Abdulqadir Mumin, a été placé en août 2016 sur la liste des terroristes internationaux par le département d’État américain. Fin 2018, le commandement américain évaluait le nombre de combattants de l’EI en Somalie à entre 75 et 250, contre 3.000 à 7.000 pour les shebab.