TUNISIE
16/08/2019 18h:22 CET

Soldes d'été: Faible affluence mais...

Une nouvelle dynamique peut avoir lieu avec la rentrée scolaire

FRED TANNEAU via Getty Images

“L’affluence pour les soldes d’été reste faible mais une certaine dynamique est attendue à l’approche de la rentrée scolaire”, a indiqué, vendredi, le directeur général de la concurrence et des enquêtes économiques, au ministère du Commerce, Yasser Ben Khalifa.

Il a précisé que 2211 points de vente participent actuellement à la saison des soldes d’été 2019, sachant que le ministère a accordé, jusque-là, 1345 autorisations de participation à ce rendez-vous de 6 semaines.

Ces points de ventes se répartissent entre 1452 points de vente de prêt-à-porter, 356 points de vente de chaussures, 83 points de vente de produits cosmétiques, 49 points de vente d’articles de décoration, 33 points de vente de tissus, outre des points de vente des meubles, d’électroménagers et d’articles optiques.

Le responsable a, par ailleurs, révélé que 157 infractions économiques ont été relevées, dont 133 infractions liées au secteur du prêt-à- porter, 14 au secteur des chaussures et 5 à la vente des meubles. Sur les 157 infractions, 30 sont liées au non affichage des prix et 19 au non dépôt de la déclaration de participation.

S’agissant d’une éventuelle prolongation de la saison des soldes, il a souligné qu’une telle décision pourrait être prise quelques jours avant la fin de la période des soldes, sur demande de la profession.

“Les soldes? Mais quelles soldes?!”

Devant le Tunisia Mall, depuis plusieurs jours, un ballet incessant de va et vient se poursuit. Jeunes et moins jeunes, seuls ou en famille, plusieurs personnes se rues vers les magasins.

“Si on arrive avec plein d’espoirs, on ressort bredouille” affirme Najla, commerciale au sein d’une société, qui a tout de même pu s’acheter “une petite pièce. Une jolie robe noir à 85 dinars, soldée”.

“Mais je voulais acheter bien plus de choses. Mettre 85 dinars dans une robe, cela se fait dans la période hors-soldes. Avec ce budget, je pensais m’acheter au moins deux pièces” avoue-t-elle.

Hind et Hatem, jeune couple trentenaire, affirme lui être satisfait: “Il faut savoir dans quels magasins aller. Les grandes marques où tout le monde se rue font ce que j’appelle des ‘fausses soldes’. À 90 et 100 dinars, le pantalon ou la chemise, ce n’est pas de soldes même s’ils y appliquent 20 ou 30%. Ça reste hors-budget” affirme le jeune homme.

Pour Hind, il faut “repenser cette tradition qui n’a plus aucun sens”. “Avant, les soldes permettaient de pouvoir s’acheter des vêtements qu’on ne pouvait pas s’acheter en temps normal, tout en permettant aux entreprises d’écouler leurs stocks d’invendu. Là, ce n’est clairement plus le but des entreprises et par conséquent les citoyens ne s’y retrouvent pas et payent plein pot, ce qu’ils n’auraient pas payé plein pot en temps normal”.

Débutés le 07 août dernier, les soldes d’été se poursuivront pendant 6 semaines.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.