LES BLOGS
27/07/2018 15h:27 CET | Actualisé 27/07/2018 15h:27 CET

Sois toi-même...

"Les femmes sont attaquées dans leurs droits et certains y répondent en pensant les défendre. Très bien, sauf que…"

FADEL SENNA via Getty Images

Voici quelques jours que suite à une campagne postée sur les réseaux sociaux sous l’intitulé #sois_un_homme, les réactions se déchaînent de part et d’autre. Nous avons à la base un message bien packagé par des personnes faisant l’amalgame entre la nudité et l’indécence (sous-entendu la prostitution, sujet au combien symbolique au Maroc). Seule solution pour eux: voiler les femmes. Et le ton est bien injonctif puisqu’il s’adresse aux hommes afin qu’ils intiment l’ordre de se voiler à leurs femmes sans que ces dernières ne soient consultées sur leur bon vouloir. On reprend là les canons habituels de l’oppression faite aux femmes en leur imposant la volonté de l’homme sachant que, dans le message, chaque homme est détenteur de ce pouvoir sur plusieurs femmes, certainement sa mère, sœur, femme, fille et toutes les autres femelles de son cheptel auto-proclamé.

Il y a eu en retour des écrits reprenant le slogan sois un homme et le détournant de son message premier pour demander à ce fameux homme d’être un meilleur citoyen, plus respectueux des femmes, plus impliqué dans la vie politique, plus revendicatif sur les inégalités sociales etc… Ce message a fait le tour de la toile, a été copié, plagié même par de grands noms de l’intelligentsia marocaine qui se dit assez satisfaite de cette réponse qu’elle estime proportionnée à cette tentative à peine déguisée de faire passer pour cool une main mise plus forte sur la société de l’archaïsme de certains religieux qui, il faut toujours le rappeler ne savent toujours pas lire les textes avec un esprit un tant soit peu analytique (je n’ose pas le terme critique qui serait sans nul doute taxé par certains au mieux d’hérésie, voire d’apostasie).

Les femmes sont attaquées dans leurs droits et certains y répondent en pensant les défendre. Très bien, sauf que…

Sauf que la réponse engage les Marocains à exiger des hôpitaux et des écoles afin que dans un lointain avenir (et peut être dans une galaxie très, très lointaine), cette fameuse éducation fera que les Marocains considéreront les Marocaines comme leurs égales. En attendant, les Marocains se doivent de mieux respecter la femme ce qu’ils feront à coup sûr en leur proposant un salaire égal, en outrepassant la législation sur l’héritage, en les envoyant à l’étranger pour avorter décemment et en leur annonçant dignement leur intention de prendre une seconde femme ou de divorcer pour une jeunette ayant la moitié de leur âge… La réponse est donc soit naïve en pensant que le Marocain est foncièrement bon avec la femme au-delà de la réalité du quotidien et législatif, soit carrément machiavélique en se faisant passer pour des progressistes proches du combat du droit des femmes mais occultant sciemment toute la partie revendicative permettant la réalisation effective de cette égalité homme-femme!

Sauf que les femmes se sont encore fait avoir. Oui des méchants barbus (désolée de cet amalgame entre les hipsters et les islamistes radicaux) tentent encore une fois, mais sous une nouvelle forme, d’imposer une vision désuète de l’islam et oui, des gens dits intelligents ont pris leur défense contre cela. Mais quoi? Quid de tout le reste? Allons-nous nous contenter du semblant de Loi contre le harcèlement? Ne ferons-nous rien pour faire modifier l’inégalité de l’héritage? Allons-nous continuer à ne traiter le problème de l’avortement par la clandestinité ou en partant à l’étranger pour celles qui en ont les moyens, sans tenir compte des situations dramatiques de nos sœurs les moins fortunées? Et pour tous les autres droits? Allons-nous nous contenter de cette réponse bien écrite et retourner à nos cuisines ou chez le coiffeur?

Encore une fois, il est bon de rappeler que rien ne nous sera donné spontanément et que nous ne pouvons pas/plus nous contenter de quelques miettes, d’une flatterie pour retourner vaquer à nos occupations. Si certaines acceptent leur sort, qu’elles tirent au moins l’énergie d’exiger le changement pour leurs filles et pour toutes celles qui n’ont malheureusement pas le droit à la parole au Maroc.

Sauf qu’une fois de plus, nous manquons de constance. Nous réagissons à une attaque en tentant de nous défendre et nous nous contentons d’une réponse qui, croyons-nous, nous met à l’abri d’un pire mais qui en aucun cas ne nous mènera au meilleur. Nous allons encore oublier et ne nous réveillerons qu’à la prochaine attaque, au prochain viol collectif ou tout autre horreur jusqu’au jour où il sera trop tard pour quoi que ce soit.

Alors je vous le dis, la réponse à cette énième tentative misogyne de nous dominer, de nous rendre encore plus esclave et dépendante des hommes aussi progressistes se déclarent-ils est: Sois toi-même, sois une femme, exige tes droits au nom de ta qualité d’humaine, demande et exige sans relâche que tu sois considérée, appréciée à ta juste valeur humaine et économique, refuse et bats toi s’il le faut contre toutes les discriminations dont tu fais l’objet, revendique pour que cette égalité soit inscrite dans la loi et que cette dernière te protège de toutes les violences dont tu fais l’objet.

Et si certains veulent nous accompagner sur ce chemin, qu’ils soient les bienvenus. Et que ceux qui ne font que semblant et veulent continuer à profiter de leur situation de dominant se dévoilent et passent leur chemin.

#safibaraka contre toutes les violences et de nous prendre pour des c.....