MAROC
18/08/2018 15h:21 CET | Actualisé 18/08/2018 15h:29 CET

"Sofia" de la réalisatrice marocaine Meryem Ben M'barek en compétition officielle au Festival du film francophone d'Angoulême

Après un prix à Cannes...

Sofia

CINÉMA - Après avoir été récompensé au dernier festival de Cannes du Prix du scénario dans la catégorie “Un certain regard”, le film “Sofia”, de la réalisatrice marocaine Meryem Ben M’barek, concourt en compétition officielle au Festival du film francophone d’Angoulême (FFA) qui se tiendra du 21 au 26 août.

Ce long-métrage, qui figure parmi les dix films provenant de France, Belgique, Canada et de Suisse, en compétition officielle de cette onzième édition du FFA, raconte le calvaire d’une jeune mère-célibataire de 20 ans, qui vit à Casablanca.

Le film “Sofia”, une production France-Qatar-Maroc, doit sortir en salles en France le 5 septembre prochain, avant d’être projeté dans les salles marocaines plus tard dans le mois.

Ce n’est pas la première fois que ce festival voit passer un film marocain. En 2015, “Much Loved” de Nabil Ayouch y a remporté le Valois d’or, tandis que son actrice principale Loubna Abidar recevait le prix de la meilleure actrice.

Le FFA, qui débutera par la projection mardi 21 août au soir du film “Lola et ses Frères”, une comédie dramatique française de Jean-Paul Rouve, propose une riche programmation avec, outre la compétition officielle, une dizaine d’avant-premières dont l’adaptation au cinéma de la pièce de théâtre “Edmond”, un focus sur l’œuvre du réalisateur, producteur et scénariste français Jacques Doillon et un hommage au cinéma haïtien. Une section courts-métrages figure également au programme.

Le jury sera cette année présidé par l’actrice française Karin Viard, épaulée notamment par Camélia Jordana, Raphaël Personnaz ou encore Ludivine Sagnier.

Créé par les producteurs Marie-France Brière et Dominique Besnehard, le FFA défend un cinéma populaire et subtil et met à l’honneur la francophonie et les films francophones d’aujourd’hui, ceux du passé mais aussi les talents de demain.