03/11/2014 13h:26 CET | Actualisé 23/11/2014 10h:39 CET

La SNI cède un bloc de 21,5% du capital de la Centrale Laitière

Hassan Ouriagli, nouveau PDG de la SNI

ÉCONOMIE - C'est le premier fait d'arme du nouveau PDG de la SNI (Société nationale d'investissement). Un mois à peine après sa nomination, Hassan Ouriagli vient d'orchestrer la sortie définitive de la holding royale du secteur agroalimentaire. Un processus enclenché par son prédécesseur Hassan Bouhemmou en 2010.

La SNI vient en effet de céder un bloc de 21,75% du capital de la Centrale Laitière, au groupe français Danone, actionnaire de référence de la firme agroalimentaire. Prix de la transaction: 1500 DH par action, soit un total de 3,1 milliards de dirhams.

"SNI conserve à l’issue de cette opération 5% du capital de Centrale Laitière, avec l’intention de céder cette participation ultérieurement sur la bourse de Casablanca en vue d’augmenter le flottant de la société", indique un communiqué du groupe.

La SNI vient par ailleurs de déposer auprès du CDVM (autorité du marché casablancais) une offre publique de vente, pour céder les 9,1% qu'elle détient encore dans Cosumar. Cette offre va s'adresser essentiellement au personnel de la Cosumar, aux investisseurs institutionnels, mais aussi au grand public.

Les fonds récoltés de ces deux cessions serviront au remboursement d'une partie de la dette de la SNI, mais surtout à financer la nouvelle stratégie du groupe, qui souhaite se transformer en fond d'investissement panafricain.

Retrouvez les articles du HuffPost Maroc sur notre page Facebook.