ALGÉRIE
22/11/2018 14h:50 CET

Smartphone pliable et expérience client : un mariage difficile !

Depuis plus d’un an, les téléphones pliables ont été un sujet récurrent dans le secteur des technologies du digital.

Mashable Tech

Aujourd’hui, la chaîne de valeur de l’industrie des technologies du numérique offre une place exceptionnelle aux fabricants des smartphones. C’est celle de l’innovation technologique. Depuis quelques jours, Royole, une startup chinoise et le géant Samsung ont fait des prouesses dans ce secteur.

Elles viennent de dévoiler les premiers smartphones qui se déplient comme un livre. Ouvert, il s’agit d’une tablette offrant une expérience sur grand écran. Fermé, c’est un téléphone qui se glisse parfaitement dans une poche.

Depuis plus d’un an, les téléphones pliables ont été un sujet récurrent dans le secteur des technologies du digital. Aujourd’hui, dans le monde de l’électronique, la commercialisation des smartphones pliables de la première génération signifie que les ingénieurs de Royole et de Samsung ont réussi à lever la problématique du “double” travail effectué par la batterie dans la gestion de l’affichage et l’exécution des applications sur un écran à taille variable.

Des améliorations importantes ont été apportées aux technologies d’affichage de manière à rendre possible le fusionnement d’un écran ultrafin sur le design d’un terminal mobile pliable. L’objectif ultime est de permettre aux utilisateurs de tirer le meilleur parti de cette réalisation historique, en ayant par exemple la possibilité d’exécuter simultanément jusqu’à trois applications avec une fonctionnalité appelée “fenêtre multi-active”.

Le lancement des premiers prototypes du terminal intelligent pliable montre parfaitement l’intérêt suscité par les deux compagnies à l’innovation technologique dans le secteur des télécommunications mobiles.

Cependant, nous sommes encore loin d’une l’industrialisation rentable d’une telle performance technologique, et avec la difficulté de mise en place, malgré les assurances apportées par Google, d’une version Android adaptée à toute sorte d’objets connectés pliables.

L’industrialisation d’une telle découverte risque de ne pas créer l’enthousiasme souhaité chez les utilisateurs. La réalité virtuelle, les technologies de conduite autonome, smartwatches et lunettes intelligentes ne nous mènent pas encore vers l’après smartphone et tablette. Même si l’innovation technologique s’appuie sur les valeurs d’une marque comme Samsung ou une autre acteur pour contribuer à son développement économique dans le monde numérique, il ne sera pas facile de créer une expérience utilisateur de qualité autour de la technologie des objets à écran pliable.