ALGÉRIE
01/01/2019 13h:36 CET

Skikda: plus de 200 pêcheurs soumis à une enquête nationale économique et sociale

L’objectif de cette enquête est de “préserver le capital aquacole au profit des générations montantes à travers une utilisation rationnelle de la richesse halieutique.

DR

Deux cent trente trois (233) pêcheurs activant à travers les ports de pêche de Skikda font l’objet depuis quelques jours d’enquête nationale économique et sociale sur l’activité de la pêche, a appris l’APS lundi du directeur local de la pêche et des ressources halieutiques, Hocine Boussabî.

Le même responsable a précisé à l’APS que cette enquête, lancée par le ministère de tutelle en collaboration avec l’Union européenne (UE) dans le cadre du programme d’appui à la diversification de l’économie en Algérie-pêche et aquaculture (DIVECO2) concerne 233 professionnels de la pêche, toutes spécialités confondues activant à travers les 3 ports de pêche (El Marsa, Collo, et Stora).

Des formulaires sont distribués aux pêcheurs comprenant 8 thèmes et 71 questions sur la situation sociale du pêcheur, son niveau d’instruction et de formation, son rendement et l’aspect organisationnel (s’ils sont structurés dans le cadre d’associations), a-t-on détaillé de même source.

L’objectif de cette enquête est de “préserver le capital aquacole au profit des générations montantes à travers une utilisation rationnelle de la richesse halieutique en sensibilisant les pêcheurs sur l’importance de protéger ce domaine”, a ajouté le même responsable.

Par ailleurs, le même responsable a indiqué que le secteur local de la pêche a connu en 2017 une augmentation de 2,31% dans la flotte des embarcations avec 12 nouvelles unités mises en service.

Le parc aquacole de la wilaya compte 531 unités dont 192 unités situées dans le port de Marsa, 178 unités au port de Stora et 161 unités au port de Collo, alors que le nombre de bateaux activant est de l’ordre de 371 contre 160 à l’arrêt.