MAROC
24/02/2019 16h:33 CET

Sit-in devant l'ambassade du Maroc à Paris après l'interruption d'une conférence sur la liberté de la presse

Pour dénoncer le "sabotage" de la conférence organisée par l'Association de défense des droits de l’Homme au Maroc.

MANIFESTATION - Plusieurs organisations marocaines basées en Europe ont prévu un sit-in jeudi 28 février devant l’ambassade du Maroc en France, dans le but de dénoncer le “sabotage” de la conférence organisée le 15 février à Paris par l’Association de défense des droits de l’Homme au Maroc (ASDHOM).

L’ASDHOM avait en effet organisé dans un local parisien une conférence sur la liberté de la presse au Maroc, en présence de plusieurs militants des droits humains et des journalistes marocains dont Hassan Zerrouky, journaliste à L’Humanité, et Hicham Mansouri, poursuivi pour “atteinte à la sûreté de l’Etat” avec six autres journalistes depuis novembre 2005 et exilé en France.

Une conférence qui a été interrompue par “une quinzaine” de personnes, selon l’association, qui ont proféré des insultes, lancé des chaises et boules puantes, et coupé l’électricité.

Des actes qui ont poussé l’ASDHOM à publier un communiqué dans lequel elle dénonce ce qu’elle présente comme “un acte prémédité” et qui a été accompli par des “nervis téléguidés”. Selon l’association, ces derniers avaient pour but “de bâillonner les voix qui œuvrent pour un État démocratique au Maroc”.

Le rassemblement qui aura lieu devant l’ambassade du Maroc à Paris connaîtra la participation de plusieurs organisations, dont la section parisienne de l’Association marocaine des droits l’Homme (AMDH), la section française du Parti socialiste unifié (PSU) ou encore le bureau européen de la Voie Démocratique (Annahj) et du Parti de l’avant-garde démocratique et socialiste (PADS).