ALGÉRIE
08/02/2019 08h:49 CET

Signature d'une convention entre les ministères de l'Industrie et de la Justice pour la réinsertion des détenus libérés

La convention a été signé par la directrice générale des PME au ministère de l’Industrie, Hassiba Makraoui et le directeur général de l’administration pénitentiaire et de la réinsertion, Mokhtar Felioune.

LightFieldStudios via Getty Images

Une convention de coopération a été signée, jeudi, par le ministère de l’Industrie et des Mines et celui de la Justice, pour la réinsertion socioprofessionnelle et l’accompagnement des détenus mis en liberté dans la création de petites et moyennes entreprises (PME), a indiqué le ministère de l’Industrie dans un communiqué.

Cette convention sanctionnant l’action de la commission interministérielle chargée de la coordination des activités de rééducation et de réinsertion sociale des détenus a pour objectifs “l’orientation, la réinsertion socioprofessionnelle et l’accompagnement des détenus diplômés de l’administration pénitentiaire dans la création de PME”, a précisé le communiqué.

La convention a été signé par la directrice générale des PME au ministère de l’Industrie, Hassiba Makraoui et le directeur général de l’administration pénitentiaire et de la réinsertion, Mokhtar Felioune.

Elle porte sur l’établissement d’une coopération entre les deux secteurs dans les domaines de l’entrepreneuriat, de la création de PME, de l’accompagnement et de la prospective, à travers les centres de soutien et de consultation et les pépinières d’entreprises à travers les wilayas du pays, qui procéderont à l’organisation de campagnes d’information et de sensibilisation en faveur des détenus qui leur reste une peine inférieure à 6 mois à purger et ceux désirant créer des PME, a souligné la même source.

En vertu de cette convention, les détenus bénéficieront d’informations techniques et des procédures requises pour adhérer au monde de l’entrepreneuriat et répondre à leurs besoins en cette matière. Il s’agit également de les accompagner dans la concrétisation de leurs projets d’investissement et ce en coordination avec les services extérieurs de réinsertion relevant de la Direction générale de l’administration pénitentiaire.

Pour la mise en œuvre de cette convention, une commission paritaire commune, composée de représentants des deux départements ministériels sera créée, laquelle se chargera de définir les procédures pratiques pour la mise en œuvre de cette convention ainsi que du suivi, de la coordination et de l’évaluation des programmes de coopération commune.

Cette commission qui se réunira, au moins, deux fois par an, élaborera un rapport d’évaluation annuel sur les activités organisées en termes de sensibilisation, d’information et de formation ainsi que des plans d’action réalisés et les projets d’investissement concrétisés.