MAROC
02/11/2018 14h:43 CET

Sida: À un mois de la journée mondiale, une campagne de dépistage du VIH lancée au Maroc

Un spot veut éveiller les consciences.

Facebook

SANTÉ - “Il est temps d’ouvrir les yeux!” Jusqu’au 1er décembre, journée mondiale de lutte contre le sida, le ministère de la Santé lance une campagne de lutte contre le Sida. Le département de Anas Doukkali invite, dans un spot, les citoyens à “ouvrir les yeux” pour reconnaître que personne n’est à l’abri de la maladie. 

Dans ce spot, que vous pouvez découvrir dans la vidéo ci-dessous, hommes, femmes et enfants portent des bandeaux rouges (rappel au ruban rouge, symbole de la lutte contre le sida) sur les yeux, rappelant ainsi qu’il ne suffit pas d’ignorer le risque que représente la contagion par le VIH pour que celle-ci s’amenuise. Une indifférence que souhaite combattre le ministère à travers cette initiative visant à sensibiliser le grand public dans le cadre de cette campagne baptisée “Faites le test, la solution existe”.

Mise en œuvre inscrite au Plan stratégique national de lutte contre le sida 2017- 2021, cette campagne vise pour objectif 200.000 tests effectués, avec comme priorité les femmes enceintes en vue de prévenir les cas de transmission du VIH de la mère à l’enfant, mais aussi les jeunes et les populations les plus exposées ou vulnérables au virus. Une mission que le ministère compte accomplir grâce à la collaboration de ses partenaires gouvernementaux et non gouvernementaux. 

En darija et dans différents dialectes amazighs, le ministère adresse aussi un message radio à tous les citoyens pour les inviter au dépistage, disponible et gratuit et leur assurer que la prise en charge en cas de test positif est garantie par la santé publique. Si les spots n’indiquent pas où effectuer le test, ils précisent néanmoins des numéros économiques mis en place pour l’occasion: le 080 100 25 25 et le 080 100 30 40. 

Une mobilisation à travers laquelle le ministère veut non seulement prévenir la contagion et promouvoir le test VIH, mais aussi lutter contre toute forme de stigmatisation des personnes vivant avec le sida. 

Dans un communiqué, le département de Anas Doukkali signale que sur les 20.000 personnes estimées vivant avec le VIH au Maroc, près de 30% ne connaîtraient pas leur statut sérologique et n’ont, par conséquent, pas accès au traitement.

Or des centres de dépistage relevant du ministère et des structures et unités mobiles de dépistage des ONG actives dans le domaine sont à la disposition de toute personne désirant faire le test du VIH, précise-t-il.