MAROC
30/11/2018 17h:44 CET | Actualisé 30/11/2018 18h:02 CET

Sida: 6000 personnes atteintes du virus au Maroc ne le savent pas

La campagne entamée le 1er courant a permis de réaliser plus de 215.000 tests.

Ministère de la Santé/Facebook

CAMPAGNE - Au début de ce mois, une campagne nationale de dépistage du Sida a été lancée au Maroc. Aujourd’hui, dans ce même cadre, le ministère de la Santé a célébré, ce vendredi à Rabat, le 30e anniversaire de la journée mondiale de lutte contre le sida (JMS) 2018 portant le slogan “Connaissez votre statut”. Objectif: présenter les bonnes pratiques de la riposte au VIH du Maroc et lancer les nouvelles initiatives “Stratégie droits humains et VIH 2018-2021″, approche “Villes sans sida” et la campagne régionale MENA de dépistage VIH.

Mais en attendant que ces initiatives se concrétisent, l’heure est au bilan. La campagne entamée le 1er courant a permis de réaliser plus de 215.000 tests, indique le ministère de la Santé sur son site web. Selon ce dernier, l’accès au dépistage du VIH a continué sa progression avec la réalisation de presque 750.000 tests en 2017.

Le taux des personnes vivant avec le VIH et qui connaissent leur statut a atteint 70% en fin 2017, indique le département de Anass Doukkali. Et de préciser que ce taux dépasse celui de la région MENA qui s’établit à 50%. Quant à ceux qui vivent avec le VIH mais ne connaissant toujours pas leur statut, leur nombre est estimé à 6.000, ajoute la même source. 

Les personnes séropositives sous traitement antirétroviraux (ARV) ont atteint plus de 12.100 à fin juin 2018, avec une couverture estimée à 58 % des personnes vivant avec le VIH, se félicite le département soulignant que le Maroc dépasse, là aussi, la moyenne de la région MENA qui est de 29%.

Connaitre son statut VIH reste un défi, estime la même source qui table donc sur les campagnes de dépistage. “Faites le test, la solution existe”, slogan de celle que le ministère a mené ce mois-ci, invite les citoyens à faire le test qui est gratuit et protège l’anonymat.  

Inscrite au Plan stratégique national de lutte contre le sida 2017- 2021, cette campagne a été lancée pour atteindre un objectif (non seulement atteint mais dépassé) de 200.000 tests effectués. La priorité a été accordée aux femmes enceintes en vue de prévenir les cas de transmission du VIH de la mère à l’enfant, mais aussi aux jeunes et aux populations les plus exposées ou vulnérables au virus.

L’ONUSIDA estime que 9,4 millions de personnes vivant avec le VIH ne connaissent pas leur statut, dont 100.000 dans la région MENA.