TUNISIE
20/05/2018 11h:04 CET | Actualisé 20/05/2018 14h:15 CET

"Shalom", la caméra cachée tunisienne sur la normalisation avec Israel qui fait polémique

"Shalom" sera diffusée ce dimanche 20 mai

Tounesna

Bien que pas encore diffusée, la caméra cachée “Shalom” fait déjà parler d’elle. Son concept consiste à mettre en contact une personnalité tunisienne avec des représentants d’Israel -joués par des comédiens- afin de leur offrir des propositions de coopérations avec l’entité sioniste, contre de l’argent. Ce piège a pour but de dévoiler les personnalités politiques, artistiques, sportives et médiatiques  qui seraient prêtes à le faire. (vidéo ci-dessous) 

La chaine de télévision Attassia aurait censuré le programme et une liste de personnalités qui auraient accepté de coopérer a fuité , à l’instar d’Ahlem Kamergi, Adel Almi, Mohamed Ben Salem, Mokhtar Tlili, etc. Ces derniers ont d’ailleurs nié.

Intervenant sur les ondes de Mosaïque FM, le producteur de la caméra cachée Walid Zribi a également affirmé que la liste de personnalités ayant été piégées qui a circulé sur les réseaux sociaux n’est pas tout à fait exacte. Il a confié par ailleurs qu’il a subi d’énormes pressions pour empêcher la diffusion de la caméra cachée. (vidéo ci-dessous)

Un seul épisode de la caméra cachée concernant un artiste ne sera pas diffusé, a indiqué Walid Zribi, “par respect pour sa carrière”, a-t-il ajouté. “Il y a des personnalités qui se sont montrées enthousiastes pour coopérer avec Israel”, a-t-il révélé. 

“Shalom” sera diffusée ce dimanche 20 mai sur la chaîne Tounesna TV, juste après la rupture du jeûne et aura pour invité Abderraouf Ayadi, a déclaré le producteur. 

Les internautes ont massivement réagi suite à la liste fuitée. (ci-dessous) 

La chaine de télévision Attassia Tv a nié dans un communiqué publié le 19 mai avoir subi des pressions pour diffuser la caméra cachée, tout en admettant qu’elle avait reçu une proposition de la part de la société productrice pour l’intégrer dans la programmation romadanesque. 

La direction d’Attassia explique son refus de diffuser la caméra cachée par la qualité du produit qui ne répond pas à leurs critères en la matière, selon eux.  Et d’ajouter qu’à l’aune de l’état de la question palestinienne, “le contenu de ce programmer relève de la provocation gratuite des spectateurs et de la recherche du buzz alors que cette question n’a pas besoin de plaisanterie et de ridiculisation”. La chaine parle de “volonté d’induire en erreur les invités de la caméra cachée et les spectateurs”, fustigent-ils. 

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.