MAROC
18/04/2019 17h:42 CET

Séville: Daech avait recommandé au jihadiste marocain d'attendre avant de commettre un attentat

Le jeune homme avait pris contact avec un dirigeant de l'organisation terroriste.

CRISTINA QUICLER via Getty Images
La police nationale espagnole à Séville, juillet 2016.

TERRORISME - Le jihadiste marocain Zouhair El Bouhdidi, récemment arrêté au Maroc pour avoir planifié un attentat à Séville (sud de l’Espagne), ville où il réside, aurait été prié par Daech d’attendre avant d’exécuter son plan. Le groupe terroriste lui aurait recommandé d’attendre de nouvelles instructions, selon des sources marocaines citées par l’agence de presse espagnole EFE.

Arrêté le 9 avril à Casablanca par des agents de la Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ), et non pas hier comme rapporté initialement, le jeune homme de 23 ans, étudiant à Séville où il vit depuis plusieurs années avec sa famille, était entré en contact plus tôt cette année avec un dirigeant de Daech en Syrie via l’application Telegram, très utilisée par les jihadistes, rapporte EFE.

Le chef de Daech, dont l’identité n’a pas été révélée par les sources marocaines, lui a d’abord proposé de commettre un attentat à la manière d’un “loup solitaire”, mais il lui a ensuite demandé d’attendre pour deux raisons: il devait au préalable former une cellule terroriste, puis attendre des instructions sur les cibles spécifiques qu’il devrait attaquer.

El Bouhdidi avait pris l’habitude de visiter des sites web liés à l’organisation terroriste, en particulier ceux qui enseignent la fabrication d’explosifs, ont précisé les sources marocaines à EFE.

Son arrestation au Maroc a eu lieu grâce à une coopération étroite entre les services de sécurité espagnols et marocains. “Seule cette coopération peut faire face au défi du terrorisme”, ont déclaré les mêmes sources.