MAROC
02/09/2019 17h:19 CET

Serie A: Romelu Lukaku visé par des cris racistes à Cagliari

Les supporters du club sarde sont multirécidivistes et s'en étaient pris par le passé à Blaise Matuidi, Moise Kean ou encore Sulley Muntari.

Claudio Villa - Inter via Getty Images
CAGLIARI, ITALY - SEPTEMBER 01: Romelu Menama Lukaku Bolingoli of FC Internazionale in action during the Serie A match between Cagliari Calcio and FC Internazionale at Sardegna Arena on September 1, 2019 in Cagliari, Italy. (Photo by Claudio Villa - Inter/Inter via Getty Images)

FOOTBALL - L’attaquant belge de l’Inter Milan Romelu Lukaku a été la cible de cris racistes ce dimanche 1er septembre lors du match de son équipe à Cagliari, en Sardaigne, comptant pour la 2e journée de Serie A.

Des “cris de singe” ont retenti au moment où Lukaku s’apprêtait à frapper un penalty pour l’Inter. Le joueur belge a marqué, pour donner l’avantage à son équipe (2-1) et ces cris, parfaitement audibles à la télévision italienne, ont continué quelques secondes.

Lukaku a jeté un regard furieux en direction de la tribune d’où sont partis ces cris avant d’être entouré par ses équipiers. Le match a repris normalement et n’a pas été arrêté par l’arbitre. 

En avril, l’attaquant Moise Kean, alors à la Juventus, avait déjà été la cible des mêmes cris racistes après un but inscrit à Cagliari. Dans le même stade, le Français Blaise Matuidi de la Juventus, l’Italien Mario Balotelli du Milan, le Camerounais Samuel Eto’o de l’Inter ou le Ghanéen Sulley Muntari de Pescara ont également été victime de ces cris.

Lukaku est arrivé cet été à l’Inter en provenance de Manchester United. Il a inscrit deux buts en deux matches de Serie A.

En France, au mois d’avril dernier durant un Dijon-Amiens, alors que des cris de singe retentissaient dans les tribunes de stade Gaston-Gérard en direction du capitaine amiénois Prince Gouano, le match avait été interrompu et des poursuites judiciaires engagées contre l’auteur. 

Cet article a été initialement publié par Le HuffPost France.