MAROC
19/12/2018 16h:39 CET

Selon une étude américaine, les Marocains ne seraient pas très généreux

Sur les 146 pays étudiés, le Maroc s’est retrouvé 106e dans le classement mondial.

CanY71 via Getty Images

ÉTUDE - L’organisation américaine Gallup a sorti, mercredi 19 décembre, son rapport sur la générosité dans le monde, révélant que les Marocains n’étaient pas très généreux. Chaque année entre 2005 à 2017, les chercheurs ont interviewé 1.000 personnes de 15 ans et plus, dans 146 pays différents, pour savoir s’ils ont donné de l’argent à des œuvres de charité, s’ils ont donné de leur temps à une organisation en tant que bénévole, et s’ils sont venus en aide à un inconnu au cours du dernier mois pour déterminer le taux d’engagement civique de la population.

Le Maroc s’est retrouvé 106e dans le classement avec un score de 26 sur 100, après le Rwanda (105e), la Roumanie (104e) et le Tchad (103e) et avant le Bénin (107e), l’Égypte (108e) et le Venezuela (109e). Les pays les moins engagés civilement sont le Yémen (146e), la Grèce (145e), la Palestine (144e) et le Cambodge (143e).

De l’autre côté du classement, le top 15 des pays qui ont fait preuve de plus d’engagement civique comporte l’Indonésie et l’Australie avec un score de 59 sur 100, la Nouvelle-Zélande et les États-Unis avec une note de 58, l’Irlande (56), la Grande-Bretagne (55), Singapour et le Kenya (54), le Bahrein (53), la Hollande et les Émirats arabes unis (51), la Norvège (50), Haïti et le Canada avec un score de 49 sur 100.

Donner de l’argent aux ONG

Le premier facteur utilisé pour déterminer le niveau de générosité est la volonté de donner de l’argent aux oeuvres caritatives. Les Marocains semblent les plus réticents à donner de l’argent aux organisations après le Yémen. En 2017, Seuls 5% des personnes interrogées ont déclaré avoir donné de l’argent à des oeuvres de charité. Les Yéménites ont fini en bas du classement avec seulement 2% de la population qui a aidé des ONG financièrement.

Plusieurs pays africains se sont classés parmi les pays les moins généreux au monde. On retrouve donc en bas du classement le Lesotho (5%), la Géorgie et l’Afghanistan (6%), la Tunisie, la Palestine et la Grèce (7%), et enfin la Mauritanie, le Congo Brazzaville, le Botswana et l’Azerbaïdjan (8%).

Le Myanmar (Birmanie), quant à lui, se retrouve à la tête du classement avec 88% de la population qui a donné de l’argent à des oeuvres de charité. L’étude souligne que le Myanmar a toujours été parmi les pays les plus généreux et a maintenu, depuis 2013, sa première place avec un pourcentage de plus ou moins 90%. Rappelons que le pays a été le théâtre de massacres contre la communauté musulmane des Rohingyas en août 2017, qualifié par l’ONU de “nettoyage ethnique”, qui a engendré un exode massif de plus de 700.000 membres au Bangladesh.

Un deuxième pays asiatique se retrouve en deuxième place du classement. Plus de 78% des Indonésiens ont donné de l’argent à des oeuvres de charité en 2017. Les Australiens ont fini troisième du classement avec un taux de 71% suivi par la Nouvelle-Zélande et la Grande-Bretagne (68%), l’Islande et la Norvège (65%), l’Irlande et Malte (64%).

kuarmungadd via Getty Images

Venir en aide à un inconnu

Cependant, lorsqu’il s’agit d’aider un inconnu, les pays de la région MENA (Moyen-Orient et Afrique du Nord) et d’Afrique subsaharienne ont été les plus généreux, comme la Libye classée en première place avec 83% de personnes qui déclarent avoir aidé un inconnu au cours du dernier mois. Les Irakiens ont été les deuxièmes plus nombreux à être venus en aide à un inconnu en 2017. Le Koweït, le Liberia et la Sierra Leone viennent en troisième place avec un taux de 80%.

Près de 74% de la population du Bahrein, de la Gambie et de l’Arabie saoudite et 72% de celle du Kenya, de l’Afrique du Sud et des États-Unis sont venus en aide à un inconnu.

Plusieurs pays asiatiques et d’Europe de l’Est se sont retrouvés en bas de ce classement notamment le Cambodge (18%), le Laos  (22%), le Japon (23%), la Croatie (25%), la République tchèque (26%), la Lettonie (25%), la Macédoine (30%), et enfin l’Inde, la Chine et la Biélorussie (31%).

Volontaire dans une association caritative

Autre facteur représentant la générosité d’une personne, selon l’étude, est le temps qu’elle consacre à participer bénévolement aux activités des ONG. Les Indonésiens sont encore en tête de la liste (53%) suivis par les Libériens (47%) et enfin les Kényans et les Sri Lankais (45%). Les pays où la population a passé le moins de temps dans des ONG sont le Laos (4%), la Macédoine et la Bulgarie (5%) et le Yémen (6%).

Lorsqu’il s’agit de générosité, les Marocains s’étaient déjà retrouvés parmi les derniers du classement en 2017 d’après une étude de l’organisme caritatif britannique Charities Aid Foundation (CAF) où le royaume était 136e sur les 139 populations interrogées.

Comme le souligne Jon Clifton, partenaire de Gallup, le rapport débouche sur une conclusion générale: “il n’est pas nécessaire d’être riche pour donner”.