TUNISIE
06/07/2018 17h:43 CET | Actualisé 06/07/2018 17h:45 CET

Selon son avocat, les mémoires de Ben Ali seront publiées à la fin de l'été

Ben Ali sort de son silence et publiera prochainement un livre de plus de 800 pages pour tout dévoiler

NurPhoto via Getty Images

Sept ans ont passé depuis sa fuite, et pourtant Ben Ali marque encore les esprits de certains tunisiens, frappés de nostalgie. S’il s’est éclipsé en Arabie saoudite laissant derrière lui un tas de questions sans réponses, de nouveaux bruits de couloir évoquent son souhait de vouloir regagner la Tunisie.

En effet, selon son avocat Mounir Ben Salha, Ben Ali s’apprête à achever l’écriture d’un recueil regroupant ses mémoires, ses pensées, ses réflexions et ses analyses. Une sorte de boite noire qui sera dévoilée au grand jour à la fin de l’été, précise Ben Salha dans une interview accordée à Al Qods Al Arabi

Dans ses mémoires, Ben Ali évoque les dessous du “coup d’État médical”, mené contre Bourguiba, ou comme préfère le nommer Ben Salha “le changement politique du 7 novembre 1987”, précise la source.

À travers ses écrits, le président déchu compte revenir sur les coulisses du conflit entre le gouvernement tunisien et le mouvement islamiste. Il tentera ainsi de révéler ses vérités sur la nature des relations qui existaient entre les deux parties, surtout qu’il a vécu le conflit depuis ses débuts en étant directeur de la sûreté, et qui a pris un tournant violent à son ascension au pouvoir.

Ben Ali s’attardera, également, à exposer ses débuts et son expérience au pouvoir. Il a abordera des sujets longtemps tabous tels que la torture, ses rencontres avec des anciens présidents et des accords secrets conclus.

Il passera en revue les rapports entre la Tunisie et la Libye de Khadafi. Il se plongera dans les coulisses de la relation tuniso-libyenne depuis l’époque de Bourguiba jusqu’à sa chute. 

Certes, ses révélations sont particulièrement attendues compte tenu des zones d’ombre qui ont entouré cette période.

D’après Ben Salha, Ben Ali dévoilera dans son livre sa vision quant à la scène politique actuelle où il analyse et décrypte la situation du pays post-révolution.  

Pour Ben Ali, “son affaire avec l’État tunisien ne pourra être réglée que politiquement, comme c’était le cas avec Rached Ghannouchi” rapporte son avocat. En fait, il explique en soulignant sa confiance en la justice, que malgré les multiples verdicts judiciaires et les fortes condamnations allant jusqu’à la peine de mort à l’encontre du dirigeant d’Ennahdha Rached Ghannouchi, aucun jugement n’a été appliqué à son encontre.  

D’ailleurs les prémices d’une réconciliation avec les islamistes sont envisageables, dénote Al Quods Al Arabi, notamment après la médiatisation de la récente rencontre entre Ben Ali et Saber Hamrouni, un ancien dirigeant du mouvement Ennahdha. 

Ce dernier a révélé, dans une interview accordée à Russia Today, le 3 juillet 2018, avoir rencontré Ben Ali en Arabie saoudite. Il a estimé que l’ancien président est innocent et qu’il a fait l’objet d’un complot.

Hamrouni a noté que Ben Ali est sur le point de terminer son livre de 820 pages où il a livré toute la vérité sur sa chute. “En Arabie Saoudite, il ne subit aucune pression mais c’est la Tunisie qui fait pression pour qu’il ne parle pas” a martelé Hamrouni.

Il a dévoilé, d’autre part, que la famille de Ben Ali vit paisiblement en Arabie saoudite. Lui, son épouse Leila et son fils vivent des dons octroyés par l’Arabie saoudite, a-t-il précisé. 

Selon Hamrouni, Ben Ali est “innocent” et qualifie de mensongères les accusations portées contre sa personne. Il a d’ailleurs nié son implication dans toutes ces affaires dont “la mise en scène” des trésors découverts à Sidi Dhrif.

Pour Hamrouni, la vérité devrait voir le jour afin d’éviter que Ben Ali et son épouse aient le même sort que Charles 1er ou Marie-Antoinette. 

Selon Al Quods Al Arabi, plusieurs personnalités ont rencontré Ben Ali en son exil. Mais sa rencontre avec l’ancien dirigeant d’Ennadha, Saber Hamrouni, est la seule à avoir été divulguée. D’après son avocat Ben Salha, la médiatisation de cette rencontre est en effet un message fort adressé au peuple tunisien. Il voulait prouver qu’il est temps de s’engager dans une réconciliation générale, loin de tout tiraillement. “Malgré son conflit qui date de plusieurs années avec les islamistes, Ben Ali a accepté de recevoir un ancien dirigeant d’Ennahdha et un ancien prisonnier accusé d’avoir participé aux opérations terroristes de 1989”.   

Accédant au pouvoir le 07 novembre 1987 après un “coup d’État médical” contre le président Habib Bourguiba, Zine El Abidine Ben Ali aura passé 23 ans au pouvoir avant d’en être chassé le 14 janvier 2011 par le peuple tunisien.

Depuis, il vit en exil en Arabie Saoudite avec sa famille, où très peu d’informations filtrent à son sujet.

 

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.