TUNISIE
26/01/2019 11h:05 CET

Selon la HAICA, "Nessma TV s’est transformée en un organe de propagande et de manipulation"

“Cela procède de la manipulation et de la quête des voix en prévision des prochaines échéances électorales”, accuse la HAICA.

La Haute autorité indépendante de la communication audiovisuelle (HAICA) a estimé que la chaîne privée Nessma TV “continue à défier la loi et des règlements en vigueur et s’est transformée en un organe de propagande et de manipulation défiant les institutions de l’Etat”.

Dans une déclaration, la HAICA critique “les violations commises par la chaine TV à l’encontre des enfants, femmes et personnes âgées en exploitant leur situation de pauvreté et de précarité et en les mettant en spectacle de manière humiliante”. “Cela procède de la manipulation et de la quête des voix en prévision des prochaines échéances électorales”, accuse la HAICA.

Pour l’instance de régulation de l’audiovisuel, cette programmation à connotation électorale vient saper les valeurs de solidarité et les principes démocratiques et consacrer les méthodes de propagande.

La HAICA “continuera à prendre toutes les mesures légales pour contrer les tentatives de manipulation dans les médias audiovisuels”, a averti l’instance de régulation, appelant les organisations de la société civile, le parlement, les forces vives et les intervenants dans le secteur à œuvrer à consacrer le respect de la loi pour faire réussir le processus de transition démocratique.

L’instance de régulation rappelle que la chaine privée Nessma TV diffuse sans autorisation légale.


Rappelons que la HAICA avait décidé, en juillet 2018, de suspendre la régularisation de la situation de la chaîne de télévision en raison du non-respect par cette dernière, des termes du cahier des charges relatif à l’obtention de la licence de création et d’exploitation d’une chaîne de télévision privée.

 

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.