TUNISIE
26/11/2018 15h:02 CET

Selon ce député, la présence d'un psychologue au parlement est devenue indispensable

Une proposition plutôt insolite.

Ibrahim Ben Said /FB

Sur fond échanges frôlant l’hystérie et la violence verbale, les interventions parlementaires sont devenues de plus en plus musclées créant parfois une ambiance électrique.

Un climat macabre qui risque de dégénérer notamment lors des sessions parlementaires consacrées aux dossiers épineux. Pour apaiser la tension et maîtriser la situation, un député du bloc démocratique, Ibrahim Ben Saïd, semble trouver la solution. 

“Le président de l’Assemblée des représentants du peuple, Mohamed Ennaceur, devra recruter un psychiatre au parlement,” martèle-t-il, ce lundi , dans l’Hémicycle.

Selon Shems Fm, le député a souligné l’importance du rôle du médecin psychologue pour le traitement des cas “incurables” et “difficiles” de certains députés.

Pour lui, de nombreux députés se sont pris au piège des médias et se sont construits une image totalement erronée. “Certains députés sont devenus célèbres grâce aux médias alors qu’ils sont creux en réalité,” note-t-il.

D’après Mosaïque Fm, cette proposition insolite intervient à la suite de l’intervention de la députée Hager Ben Cheikh Ahmed qui a accusé Imed Daimi d’avoir violé le règlement intérieur de l’Assemblée, et ce dans un langage arrogant.

 

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.