TUNISIE
08/10/2019 16h:11 CET

Second tour de la présidentielle: L'équipe de campagne de Nabil Karoui dément le désistement de son candidat

“La rumeur sur son désistement de la course à la présidentielle est infondée" déclare son équipe de campagne

Muhammad Hamed / Reuters

L’équipe de campagne de Nabil Karoui, candidat du parti “9alb Tounes”, qualifié pour le second tour de la présidentielle, a démenti, mardi, le désistement de celui-ci, après l’annonce effectuée par son porte-parole Hatem Mliki sur Radio Med.

Dans un communiqué adressé à la presse, l’équipe de campagne affirme que “Nabil Karoui tient bon à son droit de participer au second tour de la présidentielle (...) par respect à la volonté du peuple et à ceux qui l’ont élu”.

 

“La rumeur sur son désistement de la course à la présidentielle est infondée, mais il refuse de faire des déclarations ou de parler à qui que ce soit, même de la presse tant qu’il se trouve en prison, et ce afin de protester contre son injuste incarcération pour des raisons politiques, en plus du manque d’égalité des chances entre lui et son concurrent qui dispose de tous ses droits constitutionnels et électoraux” poursuit l’équipe de campagne.

Pour rappel, cette dernière avait envoyé le 30 septembre dernier à l’ISIE une demande afin que Nabil Karoui puisse effectuer sa campagne électorale dans les conditions suivantes: Avoir la possibilité de faire sa campagne dans les 24 gouvernorats et effectuer directement des interviews ou des déclarations à la presse.

“En cas de refus, nous avons avions demandé un report du second tour jusqu’à ce que les raisons empêchant l’égalité des chances prennent fin” indique le communiqué.

Dans une intervention sur Radio Med, mardi, le porte-parole du candidat Nabil Karoui, Hatem Mliki a laissé planer un doute sur le désistement possible du candidat de la Course à Carthage.

 

Nabil Karoui, candidat à l’élection présidentielle anticipée et qualifié pour le second tour, a été arrêté le 23 août suite à un mandat d’arrêt émis par l’une des chambres d’accusation près de la Cour d’appel de Tunis. 

Malgré plusieurs demandes de libération, dont la dernier le 01 octobre dernier, de la part de son comité de défense, toutes ont été rejetées par la justice. 

Le 28 juin dernier le juge d’instruction du pôle judiciaire économique et financier a décidé le gel des avoirs et une interdiction de quitter le territoire contre Nabil et Ghazi Karoui. Ces mesures font suite à une plaine portée le 14 mars 2014 par l’ONG “I Watch” auprès du pôle judiciaire économique et financier contre les frère Karoui pour “suspicion de blanchiment d’argent” à travers des sociétés dont ils seraient propriétaires en Algérie, au Maroc et au Luxembourg.

Le président du Conseil d’administration du Groupe Nessma avait publié un bilan financier et fiscal de la société afin de mettre un terme à ce qu’il qualifie “de rumeurs” et d’accusations non fondées.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.