MAROC
30/10/2018 11h:57 CET

Scarlett Johansson refuse d'être associée à Mohammed Ben Salman pour un film

L’actrice a mis son véto sur des financements venant de MBS pour un biopic dans lequel elle interprètera le premier rôle.

The Guardian

PEOPLE - C’est un article du Guardian qui a récemment révélé l’affaire. L’actrice américaine Scarlett Johansson, connue notamment pour ses nombreuses participations aux films de Woody Allen, aurait déclaré qu’elle déclinerait le premier rôle dans un biopic de Ridley Scott s’il était financé par le prince héritier saoudien, Mohammed Ben Salmane.

L’Américaine aurait refusé tout net d’être associée aux agissements de MBS et du royaume saoudien qui “poursuit la guerre au Yémen” et “met les femmes en prison”. Ces propos sont rapportés au quotidien anglais par la photo-journaliste américaine Lynsey Addario, sujet même du biopic. Et c’est bien Scarlett Johansson qui en tiendra le premier rôle. “ScarJo” a gagné la bataille d’influence, et l’Arabie saoudite n’aura rien à voir dans ce tournage.

Reporter de guerre de métier et lauréate du prix Pulitzer, Lynsey Addario a couvert de nombreuses guerres et a souvent raconté les effets de ces dernières sur les femmes. Elle a été kidnappée deux fois, et agressée sexuellement en Libye. Le film se base sur ses mémoires intitulées It’s What I Do.

La journaliste a admis qu’elle était heureuse de voir le prince héritier saoudien écarté du financement du film: “Est-ce que j’aurais voulu le savoir impliqué dans le film? Certainement pas!”, a-t-elle déclaré.