ALGÉRIE
05/11/2018 15h:18 CET

Sanctions américaines: Chine, Inde et Japon autorisés à acheter du pétrole iranien

Les autres pays qui bénéficient d’une dérogation de six mois sont la Grèce, la Turquie et Taïwan.

Bloomberg via Getty Images

Les Etats-Unis ont autorisé huit pays, parmi lesquels la Chine, l’Inde, le Japon, la Corée du Sud et l’Italie, à continuer d’acheter temporairement du pétrole iranien malgré les sanctions américaines rétablies lundi, a annoncé le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo.

Les autres pays qui bénéficient d’une dérogation de six mois sont la Grèce, la Turquie et Taïwan, a-t-il ajouté, promettant une pression “implacable” tant que le régime iranien n’aura pas pris “un virage à 180 degrés” dans son comportement “déstabilisateur” au Moyen-Orient.

“S’ils tentent de contourner nos sanctions, nous continuerons encore et encore à prendre des mesures pour perturber leur activité. La pression maximale exercée par les Etats-Unis ne va faire que s’accroître à partir de maintenant, les entreprises à travers le monde doivent comprendre que nous mettrons en oeuvre les sanctions de manière stricte”, a renchéri le secrétaire américain au Trésor Steven Mnuchin lors d’une conférence de presse à ses côtés.

Washington a rétabli lundi les dernières sanctions levées dans le cadre de l’accord de 2015 sur le nucléaire iranien, dont Donald Trump s’est retiré en mai.

Outre les sanctions contre les exportations de pétrole iranien, que l’administration américaine affirme vouloir réduire à zéro à terme, 50 banques iraniennes ont été notamment placées sur la liste noire des Etats-Unis, ainsi que plus de 200 personnes et navires des secteurs iraniens du transport maritime et de l’énergie, une compagnie aérienne iranienne et plus de 65 de ses avions.