ALGÉRIE
29/11/2015 02h:42 CET | Actualisé 29/11/2015 02h:45 CET

Samia Orosemane, une vie pleine sous le voile et avec humour (Portrait)

Facebook

L’humoriste franco-tunisienne Samia Orosemane (https://www.facebook.com/samia.orosemane/?fref=ts ) connait une ascension fulgurante depuis l’attentat contre Charlie Hebdo où elle a mis en ligne une vidéo (https://youtu.be/sFJQplG5SeI ) où elle demandait aux djihadistes de se choisir une autre religion que la sienne.

Près d’un millions de visionnements plus tard, elle est à Montréal pour présenter son spectacle Femme de couleurs .

La vidéo en question, il faut le préciser, a été mise en ligne bien avant, en octobre 2014, en réaction aux attentats qui ont eu lieu au Canada. « A l’époque, je n’en revenais pas quand j’ai découvert que les auteurs des attentats étaient des convertis à l’islam», dit-elle.

D’où le coup de gueule de celle qui a mis les pieds au Canada pour la première fois en septembre dernier quand elle a été appelée en « urgence » en remplacement au gala Afrikiri de Montréal .

L’organisateur de la soirée ne se savait pas encore qu’il avait mis la main sur une valeur sûre qui cartonne dans les salles en France et en Belgique avec son spectacle Femme de couleurs. De fil en aiguille et en découvrant ses passages sur les plateaux de télévisions européennes, il décide de la faire revenir à Montréal et la produire devant 600 spectateurs.

Signe distinctif de l’humoriste : le voile. Elle ne le porte pas que sur scène! Après des études au Conservatoire de Paris, Samia Orosemane décide de le porter et met ses ambitions d’humoriste en veilleuse avant de remonter sur scène.

« Il y a plusieurs filles qui portent le voile et qui aimeraient être humoristes. Je ne sais pas comment ça va se passer pour elles, car moi j’ai été au conservatoire avant de le porter », explique-t-elle.

Très active sur les médias sociaux, ses vidéos Geneviève et Aicha sont suivies par des milliers d’internautes. Son succès est certainement dû à sa capacité d’imiter les accents des différentes ethnies et cultures qui composent la France actuelle.

Valeurs

« Dans mon spectacle, je raconte tous les combats que j’ai pu rencontrer dans ma vie en tant que femme. Le principe est de toujours transmettre des valeurs (respect des parents les difficultés de se marier avec quelqu’un de culture différente… ). Je parle de la rencontre de l’Autre. C’est un spectacle qui pousse au vivre-ensemble », dit-elle.

« La seule limite que je me pose est de ne pas être vulgaire. Et c’est possible en humour. Gad El Maleh ou le regretté Elie Kakou ne sont jamais vulgaires sur scènes », tranche celle qui aime dire sur sa page Facebook « faites l’humour, pas la guerre !»

Lien vers le spectacle

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.