MAROC
09/06/2018 16h:07 CET

Salut Les Terriens: Henda Ayari, en larmes, s'adresse à Tariq Ramadan: "Il sait ce qu'il m'a fait subir"

Sur le plateau de l'émission, la première femme à avoir accusé Tariq Ramadan de viol, s'est adressée à lui.

Capture decran/Salut les Terriens

TARIQ RAMADAN - “Il sait ce qu’il m’a fait subir”. Sur le plateau de Salut Les Terriens ce samedi 9 juin, Henda Ayari, la première femme à avoir accusé Tariq Ramadan de viol, s’est adressée à l’islamologue, actuellement incarcéré pour deux suspicions de viols.

“Si vous aviez Tariq Ramadan en face de vous, vous lui diriez quoi?”, interroge Thierry Ardisson, dans un extrait publié avant la diffusion de l’émission. “Je lui dirais de dire toute la vérité. De s’expier de ce mal qu’il a fait. Dans la vie on a toujours la possibilité de rattraper ses erreurs, de rattraper le mal par le bien et pour moi, ce serait de dire la vérité et de reconnaître ce qu’il m’a fait. Il sait ce qu’il m’a fait subir”, affirme Henda Ayari.

Ancienne salafiste devenue militante laïque, Henda Ayari accuse Tariq Ramadan de l’avoir violée à Paris en 2012. Sa plainte déposée en octobre 2017 a été à l’origine de “l’affaire Tariq Ramadan”, qui a ensuite été accusé de viols par deux autres femmes.

Fin mai, Henda Ayari a cependant modifié sa version des faits, déclarant que les faits s’étaient produits le 26 mai 2012, dans un hôtel de la place de la République. Dans la version initiale de la plainte, elle avait déclaré que le viol avait eu lieu en mars 2012, dans un hôtel proche de gare de l’Est.

“On change d’hôtel, on change de date, bientôt on changera aussi d’auteur des faits. Tout ceci n’est pas sérieux. Ce qui est dramatique, c’est que mon client est maintenu en détention au motif précisément que des vérifications auraient été faites pour crédibiliser les accusations” avait alors critiqué l’avocat de Tariq Ramadan sur franceinfo.

Chez Thierry Ardisson, Henda Ayari, au bord des larmes, a redit sa sincérité. “Jamais je n’aurais fait ça pour de l’argent. Je n’aurais jamais risqué ma vie pour de l’argent”, a-t-elle répété.

Le 6 juin dernier, Tariq Ramadan a pour la première fois, reconnu des relations sexuelles “consenties” avec une troisième accusatrice, échappant ainsi à une mise en examen dans ce volet. Il est actuellement détenu à l’hôpital pénitentiaire de Fresnes (Val-de-Marne) en raison de sa sclérose en plaques, dont le traitement a été jugé compatible avec sa détention.