TUNISIE
15/05/2019 14h:12 CET | Actualisé 15/05/2019 15h:06 CET

Salma Elloumi Rekik annonce sa démission de la présidence de la République

Elle pourrait se retrouver à la tête d'un nouveau projet politique.

FETHI BELAID via Getty Images

La directrice du cabinet du président de la République Béji Caid Essebsi, Salma Elloumi Rekik, a annoncé, mercredi, avoir présenté mardi sa démission, qui a été acceptée par la présidence de la République.

Dans une publication publiée sur sa page Facebook, celle-ci explique sa démission par sa volonté de se consacrer pleinement à la vie politique.

“La situation sociale, économique et surtout politique du pays aujourd’hui me poussent à la démission et à me consacrer à un objectif fatidique pour la Tunisie à savoir la réunification de la famille centriste progressiste et à mettre fin à sa dispersion et sa division avant qu’il ne soit trop tard” a-t-elle indiqué.

Membre fondatrice de Nidaa Tounes et fidèle à Béji Caid Essbebsi, l’ancienne ministre du Tourisme a décidé, selon le magazine Leaders, après moult tergiversations de se positionner du côté du clan de Hammamet dirigé par Soufien Toubel, et ce afin d’en prendre la présidence dans l’optique de remettre le parti sur pied.

Selon Business News, un nouveau projet politique autour de Salma Elloumi pourrait voir le jour, porté par plusieurs anciennes figures du parti à l’instar de Mohsen Marzouk et Said Aïdi. 

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.