ALGÉRIE
21/03/2016 06h:05 CET | Actualisé 21/03/2016 06h:05 CET

Salem Brahimi distingué au Festival de Kosmorama (Norvège) pour son long métrage "Maintenant, ils peuvent venir"

Le prix du "Nouveau réalisateur", la plus haute distinction du Festival international du film "Kosmorama" organisé du 8 au 13 mars à Trondheim en Norvège, a été attribué au réalisateur algérien Salem Brahimi, pour son long métrage de fiction "Maintenant, ils peuvent venir".

"Maintenant, ils peuvent venir", co-production algéro-française sortie en 2015, a concouru aux côtés de onze autres films d'une vingtaine de pays.

"Maintenant, ils peuvent venir", adaptation du roman de Arezki Amellal, qui a d'ailleurs contribué à l'écriture du scénario, raconte durant 59 minutes, à travers l'histoire de Yasmina, interprété par Rachida Brakni, et Noureddine, par Amazigh Kateb, la vie d'une famille vivant dans une société en proie à la violence et la terreur extrémiste de la décennie noire des années 1990.

Troisième film du réalisateur, "Maintenant, ils peuvent venir" avait participé en 2015 au Festival international du film de Dubaï (Emirats arabes unis) où il avait obtenu le Prix du jury.

Lancé depuis 2004, le Festival international du film Kosmorama est un des plus importants rendez-vous du film en Norvège.

LIRE AUSSI: Le film "Maintenant, ils peuvent venir" de Salem Brahimi obtient le prix du jury au Festival de Dubai

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.