MAROC
02/01/2019 15h:47 CET

Démantèlement à Salé d'un réseau d'émigration clandestine

Les candidats avaient remis aux organisateurs des sommes d’argent allant de 5.000 à 15.000 dirhams.

ASSOCIATED PRESS

POLICE - Le service préfectoral de la police judiciaire de Salé a avorté, tôt ce mercredi, “une tentative d’émigration illégale et démantelé un réseau criminel s’activant dans ce trafic”, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).

“Les recherches ont permis l’arrestation de trois personnes présumées d’être impliquées dans la médiation et l’organisation d’opérations d’émigration illégale, ainsi que l’interpellation de 89 candidats à l’émigration originaires de la ville d’El Youssoufia”, précise la DGSN dans un communiqué, notant que les candidats avaient remis aux organisateurs des sommes d’argent allant de 5.000 à 15.000 dirhams.

Les perquisitions ont également permis la saisie d’une embarcation équipée d’un moteur ainsi que trois voitures utilisées dans le transport des candidats de différents endroits vers le lieu de départ, ajoute le communiqué. 

Les trois prévenus ont été placés en garde à vue à la disposition de l’enquête menée sous la supervision du parquet compétent, souligne la même source, faisant savoir que les candidats à l’émigration ont été auditionnés en vue de déterminer les circonstances de cette affaire et “d’identifier l’ensemble des personnes impliquées dans ce réseau criminel”.

“Cette opération, menée sur la base d’informations précises fournies par les services de la direction générale de la surveillance du territoire national, s’inscrit dans le cadre des efforts déployés par les services de la DGSN visant la lutte contre les réseaux criminels s’activant dans le domaine de l’émigration clandestine et de la traite d’êtres humains”, conclut le communiqué. 

Une affaire qui survient un mois après l’arrestation dans cette même ville d’un réseau criminel également spécialisé dans les opérations d’émigration clandestine. Les investigations menées dans le cadre de cette affaire ont permis d’appréhender huit personnes impliquées dans l’organisation d’opérations d’émigration clandestine et intermédiation ainsi que 13 candidats originaires de différentes villes, précisant que ces derniers ont versé aux membres de ce réseau des sommes variant entre 15.000 et 20.000 DH.