MAROC
08/08/2019 14h:11 CET

Salé: La DGAPR dément le meurtre d'un prisonnier à l'aide d'un stylo à encre

Un démenti catégorique.

DGAPR

DÉMENTI - Il n’y a eu aucun crime à la prison locale El Arjat 2 à Salé. C’est la Délégation générale à l’administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR) qui l’affirme dans une mise au point publiée ce jeudi. 

En réaction à une information ayant circulé sur des sites d’information, réseaux sociaux et applications de messagerie instantanée, cette délégation assure qu’aucun pensionnaire de la prison locale El Arjat 2 n’a été poignardé à mort par un autre à l’aide d’un stylo à encre.

“C’est une information mensongère et dénuée de tout fondement”, souligne la DGAPR. Et de préciser que ceux qui ont fait circuler cette rumeur n’ont pas fait appel à ses services pour s’assurer du bien-fondé de cette information.

Pour la DGAPR, cette désinformation est “volontaire”. Elle rappelle, pour preuve, que ses services avaient transféré, le 26 juillet dernier, le pensionnaire B.M, supposé responsable du crime fictif, de la prison locale El Arjat 2 à celle de Tiflet.

Le transfert de B.M, impliqué dans des crimes de viol et d’attentat à la pudeur ayant causé la mort, avait été effectué dans le cadre d’une mesure préventive pour éviter le contact avec d’autres pensionnaires impliqués dans cette affaire et pour assurer le bon déroulement des investigations, indique-t-elle.

Selon2M, la rumeur qui a été démentie par la DGAPR avait soutenu que B.M, impliqué dans l’affaire du viol et meurtre de Hanane en juin à Rabat, “a tué celui qui avait filmé la vidéo”.