TUNISIE
21/05/2019 16h:39 CET

" Sacré Qallaline ! ", un voyage dans l’univers magique et codé de la céramique de Qallaline à Dar Lasram

Une soirée dédiée à la céramique de Qallaline sera tenue le 24 mai à partir de 21h30 à Dar Lasram

″ Sacré Qallaline ! ”, est une soirée dédiée à la céramique de Qallaline à l’occasion du lancement de la nouvelle marque Yelite, dont le but est de soutenir un nouveau modèle de projet qui adopte la Slow Fashion et l’économie solidaire, en plus d’une dimension académique revêtant chacune de ses créations.

Programmée pour le 24 mai à partir de 21h30 à Dar Lasram, cette soirée est organisée par Be Tounsi et le Design Hub de Nabeul qui se présentent comme des associations actives dans la promotion du patrimoine, du design et de l’artisanat en Tunisie en soutenant les nouveaux talents et en encourageant les projets lancés dans ces secteurs afin de valoriser le patrimoine tunisien pour qu’il devienne générateur d’emplois et de créativité.

”Sacré Qallaline ! ” présentera, selon un communiqué de presse de Yelite Design, la première collection de YELITE consacrée à la céramique de Qallaline, une collection qui se démarque par sa démarche scientifique.

En effet, en partant de motifs anciens issus des ateliers de Qallaline, photographiés dans des monuments historiques ou dénichés dans des livres spécialisés, Soumaya Gharsallah-Hizem, fondatrice de Yelite, a élaboré une recherche scientifique sur chacun de ces motifs en consultant des chercheurs travaillant sur cette céramique, ensuite elle les a restaurés numériquement avant de les broder ou imprimer sur différents supports pour qu’ils décorent des objets du quotidien : coussins, bijoux, habits, etc.

La réalisation de ses créations se doit à sa cousine et son associée Souhir Cherif ainsi qu’à de nombreux artisans talentueux et des entreprises innovantes dans les régions de Nabeul, Kairouan, Ksar Hellal et Tunis.

Il s’agit d’un voyage dans l’univers magique et codé de Qallaline, qui sera décrypté par deux éminents spécialistes de cette céramique, Adnène Louhichi (directeur de recherches à l’Institut National du Patrimoine) et Wided Melliti (enseignante-chercheur à l’Ecole Nationale d’Architecture et d’Urbanisme de Tunis), autour d’une conférence-débat qui sera organisée au palais Dar Lasram le 24 mai 2019 à partir de 21h30.

” Fall in Qallaline 2019″

Dans le faubourg Ouest de la médina de Tunis, au quartier des potiers, florissait autrefois l’industrie de la céramique dite de Qallaline. Sa fabrication remonte à la période hafside (13ème-16ème siècles) mais elle a connu son apogée aux 17ème et 19ème siècles. Elle est marquée par diverses influences : turco-persanes, dès le 16ème siècle lorsque le pays était annexé à l’Empire ottoman, hispano-maghrébines lorsque les morisques, contraints de quitter l’Espagne, se sont installés à Tunis au début du 17ème siècle, et aussi européennes, notamment espagnole et italienne.

Reconnaissables à leurs quatre couleurs emblématiques (le bleu, le jaune, le vert et le brun), les motifs de Qallaline témoignent du brassage ethnique et culturel de la ville de Tunis et de son ouverture sur la Méditerranée. L’empreinte du lion (Afset Essid), la rose des vents, le vase et le bouquet de fleurs, les minarets et le Mihrab, les œillets, les tulipes, les rinceaux ou les oiseaux stylisés, etc. sont des motifs récurrents qui ornent encore des monuments importants à Alger, à Tripoli, au Caire et même en Californie, puisque la céramique de Qallaline a été exportée dans toute l’Afrique du Nord, en Europe et plus tard aux Etats-Unis d’Amérique.

Parmi les potiers les plus connus de Qallaline, il y avait le Saint patron des céramistes Sidi Sidi Kacem El Jelizi qui maîtrisait les procédés andalous de la cuerda-seca et de la cuerca, propres à la marqueterie du Zelij. On cite aussi Khemiri, Abdelwahed El Maghrebi et la famille Chemla, sans oublier les grandes familles de céramistes de Nabeul: les Kharraz, les Abderrazak, les Kedidi, les Ben Sedrine, entre autres. Ils ont su assurer la continuité de ce savoir-faire après la disparition des ateliers de Qallaline à Tunis.

Pour sa collection ” Fall in Qallaline ”, Yelite rend hommage à ces artisans et célèbre cette tradition ancestrale, florilège de la céramique tunisienne, en ressuscitant et en réinterprétant de nombreux motifs encore visibles sur des monuments et objets historiques.

YELITE est une nouvelle marque, œuvrant dans les domaines du design et de l’artisanat, en particulier la mode et la décoration. Sa fondatrice est architecte de formation, chercheure en Patrimoine. Après avoir travaillé pendant plus dix ans dans les secteurs des musées et de l’art contemporain, elle lance ce projet qui allie sa passion pour le patrimoine et le design, ses connaissances scientifiques et son expérience professionnelle. Elle s’est associée à sa cousine, brodeuse, elle aussi passionnée du patrimoine, et à des artisans talentueux, détenteurs de savoir-faire exceptionnel pour offrir des créations aussi bien uniques qu’originales.


Ce projet a deux principaux objectifs : créer de l’emploi et contribuer à valoriser le patrimoine, le design et l’artisanat tunisiens. C’est dans cette perspective, que Yelite s’inscrit dans une économie solidaire ; elle adopte la Slow Fashion et une démarche socio-responsable en travaillant avec des artisans et des petites et moyennes entreprises qu’elle paye au juste prix.


Elle se distingue également par sa démarche scientifique puisque, pour chacune de ses collections, une recherche scientifique est élaborée en faisant appel à des chercheurs spécialistes du thème de la collection. Cette recherche est synthétisée dans le catalogue de la collection, et sur un petit cartel collé au produit pour que le client ait conscience de la valeur de l’objet qu’il a acheté et ait une idée sur son histoire et son origine.


Pour sa première collection, ” Fall in Qallaline ”, Yelite a collaboré avec 8 artisans, dont 6 femmes et 2 entreprises 100°/° tunisiennes. Elle a utilisé des produits locaux et a fait appel à des professionnels tunisiens pour toutes les étapes de production de ses créations.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.