MAROC
18/07/2019 13h:55 CET | Actualisé 18/07/2019 13h:57 CET

Saad Lamjarred s'associe à la star égyptienne Mohamed Ramadan pour "Ensay"

Un nouveau clip de près de 8 minutes, tourné en France, où il est poursuivi pour plusieurs affaires d’agressions sexuelles.

Capture d'écran Youtube

BUZZ - C’est une véritable démonstration de force que s’est offerte Saad Lamjarred en s’associant à l’une des stars du cinéma égyptien du moment, Mohamed Ramadan. Avec “Ensay” (“Oublie”), mêlant pop, rap et musique populaire égyptienne, le duo s’amuse à jouer aux “messieurs muscles”, sur fond de solidarité masculine, et traite d’infidélité. 

Habitué à exploser les compteurs à chaque nouveau lancement avec plus de 700 millions de vues pour “Lm3allem” et plus de 160 millions de vues pour “Ghazali”, cette fois-ci, c’est un démarrage timide pour le nouvel opus de “Lm3alem” et “Al Oustoura” (La légende) avec seulement 1,5 millions de vues depuis la mise en ligne de la vidéo, il y a près de 12 heures.

Bien que la vidéo, réalisée par l’Egyptien Hossam L Hossainy, prenne des airs de clip américain, avec de gros moyens mis en œuvres, le résultat final laisse les fans un peu sur leur faim. 

Dans ce nouveau clip de près de 8 minutes, tourné en France, où Saad Lamjarred est toujours poursuivi pour plusieurs affaires d’agressions sexuelles depuis 2016, les deux stars apparaissent en tant que serveur (Lamjarred) et chef dans un restaurant parisien (Ramadan). Et comme par magie, les deux amis se transforment en riches propriétaires d’un château, après avoir surpris leurs copines en compagnie d’autres hommes marchant sur un trottoir.

Capture d'écran Instagram

D’abord mis en cause dans une affaire de viol face à l’ancienne star de téléréalité Laura Prioul, en octobre 2016 à Paris, puis par une jeune franco-marocaine qui affirme avoir été agressée et frappée par le chanteur en 2015 à Casablanca, Lamjarred a été placé en liberté surveillée et contraint de résider à Paris le temps de l’enquête.

En août 2018, le chanteur avait écopé d’une troisième mise en examen pour viol, cette fois à Saint-Tropez. Quelques jours plus tard, il sera lâché par son avocat, le célèbre Eric Dupond-Moretti, qui a annoncé qu’il ne représenterait plus l’artiste marocain

Poursuivant sa carrière artistique depuis la France, le procès du chanteur, qui a bénéficié d’un non-lieu dans un autre volet de cette enquête, ne se tiendra toutefois pas avant 2020, selon l’AFP.