LES BLOGS
27/08/2018 17h:31 CET | Actualisé 27/08/2018 17h:31 CET

Saad Lamjarred: La chute des monstres

"Je me souviens avoir été fière de Lamjarred en le voyant réussir sa carrière. Et qu’est ce que j’ai mal aujourd’hui… pour ses présumées victimes."

Capture ecran/YouTube

Je ne vous cache pas que l’arrestation de Saad Lamjarred m’a “soulagée” autant qu’elle m’a déprimée. Soulagée parce qu’il est enfin hors d’état de nuire (mais pour combien de temps?) et déprimée parce qu’il a reproduit le même crime (même s’il reste encore une fois “présumé”), fait probablement une autre victime, alors même qu’il était en attente de son jugement dans l’affaire qui l’oppose à son autre “présumée” victime. Saad Lamjarred aurait refait très exactement la même chose alors même qu’on “devine” qu’il a été conseillé par l’un des plus grands avocats de France, par ses parents (j’imagine le “maintenant tiens-toi à carreau et ça va s’arranger”) et par ses “amis”. 

Est-il bête? A-t-il été piégé (une théorie qui commence à émerger sur la toile)? À mon sens, Saad n’est ni bête, ni victime d’un complot. Saad est malade. Point. Il ne s’agit absolument pas là “d’excuser” ses crimes présumés, parce qu’au-delà de sa maladie, il reste un adulte “responsable” (il a été évalué psychologiquement, il aurait été considéré comme “fou”, il n’aurait pas goûté à la liberté… ou pas de cette manière en tout cas) et il doit payer sa dette, basta. Il n’y a aucune espèce de compassion à avoir, au contraire, si compassion il y a elle devrait être exclusive aux victimes. Il n’y a même pas matière à tergiverser ni à nuancer.

Maintenant, j’aimerais “vider mon sac”, parce que ces deux dernières années j’ai vu des “célébrités” de notre pays et du monde arabe non pas le “soutenir” mais carrément le dédouaner de toute responsabilité. Ces gens ont blanchi leur “ami” avant la justice et ont sali la première plaignante, sans aucune espèce de scrupule. Entre celle qui a osé le “ce n’est pas un viol, c’est un malentendu, il voulait juste faire du sadomasochisme” (j’ai oublié le petit nom de cette championne mais elle est tellement insignifiante que je ne retiens jamais son blaze), ceux qui ont sorti le disque rayé du “complot international”, ceux qui nous ont gavé à coups de “khouya Saad”, perso, j’ai fait une overdose. Pourtant de tous ces énergumènes, excusez du peu, Lamjarred n’a pas vraiment d’amis. Il doit en avoir très (très) peu parmi tous ceux que vous voyez (je salue l’un d’eux d’ailleurs et lui dis, sans aucune espèce d’ironie, que je le soutiens dans sa tristesse) et tout le reste est à mettre dans la grande poubelle du “showbiz”. Des petits profiteurs qui ont saisi l’occasion de ce scandale pour afficher leur soutien et ramasser quelques “likes” des fans du chanteur (ou abonder dans le sens de la majorité dans l’optique du Zéro risque) et sans mesurer les conséquences de leurs actes. Une nouvelle manière de faire le trottoir virtuellement. Mais c’est “normal”, il a la notoriété que vous savez et se ranger de son côté est la façon la plus facile de récolter l’admiration de ces millions de personnes qui l’aiment, sans débourser un sou, ni confirmer un quelconque talent… si talent il y a, entendons-nous. Et tout ceci à quel prix! Ils ne sont pas responsables dans cette nouvelle affaire certes, mais ils y ont indirectement participé en offrant à leur “pote” l’illusion qu’il est une “victime”, qu’il est “bien élevé”, que “impossible qu’il le fasse, moi je le connais bien”, que “bientôt il reprendra sa vie au Maroc” et que “khouya Saad est victime d’une jalousie à l’échelle planétaire”. Bande d’hypocrites, je vous vomis. 

Et ces radios qui, pour s’assurer un maximum d’auditeurs, nous ont fait saigner des oreilles en passant en boucle chacune de ses chansons (des chansons qui mériteraient un bouquin de commentaires tellement elles sont pleines de sous-entendus et de foutage de gueule), sans aucun respect. Aucun respect. Dans tous les pays du monde, les célébrités qui sont tombées suite au scandale Weinstein (entre autres) ont payé comptant leurs agissements (de ceux qui ont harcelé, à ceux qui ont tripoté, à ceux qui ont violé), et nous, on glorifie et on offre l’illusion à un déséquilibré, appelons un chat un chat, que “hania, il n’y a pas mort d’homme”. Mais qu’est-ce qui ne tourne pas rond chez vous? Et les animateurs “phares”, suivis par des adolescents, qui se donnent corps et âme pour promouvoir le travail de Lamjarred, on en parle? Qu’est-ce qui ne va pas chez ces gens, hommes et femmes confondus, à notre immense regret? Qu’avez-vous à dire aujourd’hui pour votre défense? Allez-vous encore nous emmerder avec ses chansons à longueur de journée? Allez-vous encore nous sortir vos mêmes refrains puants? Ayez au moins maintenant la décence de vous taire. Taisez-vous, vous êtes nuls, très nuls.

Et l’autre torchon qui avait fait une interview “bilan” avec Lamjarred, en le consolant autour d’un verre au “Georges V” (non mais s’il vous plaît, regardez-moi, je fais mes interviews au Georges V) et en lui demandant s’il a tiré des leçons de ses douloureuses expériences? Je ne comprends même pas comment ces médias existent encore et que des entreprises insèrent leurs publicités chez eux. Ils ont été les premiers à banaliser des actes ignobles, ils ne méritent ni auditeurs, ni lecteurs, ni clients, ni aucune espèce de respect. Walou. 

Comme on dit chez nous, “9elbi 3amer” (ou encore “j’en ai gros sur la patate”) ! Je me souviens avoir été fière de Lamjarred en le voyant réussir sa carrière, ça fait du bien de voir des compatriotes s’élever, et qu’est ce que j’ai mal aujourd’hui… pour ses présumées victimes. J’ai mal aussi pour lui, pour je ne sais quelle raison de merde, mais je pense que c’est surtout parce que son entourage l’a laissé sombrer dans ses addictions et en essayant de le sauver à chaque fois, il l’a finalement transformé en un monstre (très) difficilement récupérable (ça ne réduit en aucun cas sa responsabilité qui est entière, je préfère le préciser, sait-on jamais avec certains). 

Bref, que chacun paye sa dette et j’espère qu’on arrêtera de lui inventer des excuses et des histoires, ce n’est pas de l’aide, c’est de l’encouragement. 

Enfin, je déplore cette nouvelle présumée victime et espère qu’il n’y en aura pas d’autres. Je ne pense pas que je reparlerai un jour de lui, pour diverses raisons qui me sont personnelles, j’espère en tout cas que ça sera mon dernier écrit sur lui parce qu’un papier sur Lamjarred entraîne souvent une avalanche d’insultes, de menaces et de conneries et je n’ai pas le temps pour ces conneries. 

PS: Ceux qui pensent que “je suis contente” se trompent. J’aurais aimé ne jamais avoir raison dans cette histoire, croyez-moi. Salut!