MAROC
19/03/2019 12h:19 CET

"Ruby" s'exprime sur la mort d'Imane Fadil

Karima El Mahroug, alias Ruby, dit vivre désormais une vie normale.

Alessandro Garofalo / Reuters

ITALIE - “Ruby” sort de son silence. L’ancienne call-girl impliquée dans le scandale portant son pseudonyme et mettant en cause l’ancien Premier ministre italien Silvio Berlusconi, Karima El Mahroug de son vrai nom, s’exprime sur la mort mystérieuse d’Imane Fadil, un des témoins clés de cette affaire.

“Imane et moi étions semblables: nous voulions simplement une autre vie”, affirme-t-elle dans un entretien accordé au quotidien italien Il Fatto Quotidianocité par nos confrères du HuffPost Italie. 

Karima El Mahroug confie au média italien être désolée du sort de sa compatriote: “Pauvre Imane, je suis désolée pour elle, quelle fin terrible”. “Je ne me souviens pas l’avoir rencontrée personnellement. Ça me semble être une histoire surréaliste, je ne veux pas contribuer au spectacle de cette nouvelle”, ajoute la jeune femme à Il Fatto Quotidiano. “J’espère que la lumière sera faite sur ce qui s’est passé”, dit encore celle qui regrette d’être toujours associée à Silvio Berlusconi et ses fameuses soirées “Bunga-Bunga”

Celle par qui le scandale politico-judiciaire est arrivé en 2010 habite désormais un quartier cossu de Gênes avec sa fille et son nouveau compagnon, loin des soirées controversées auxquelles elle a participé alors qu’elle était encore mineure. “Vos journalistes me demandent juste de parler de Berlusconi. Vous vous moquez de ce que je vous raconte de ma nouvelle vie, des activités que j’essaye d’accomplir”, s’agace cette dernière à Il Fatto Quotidiano. “Je suis devenue une personne différente, j’ai le droit de ne pas être recherchée juste pour parler du passé”, ajoute la jeune femme née en 1992 au Maroc.

Une mystérieuse affaire

Il y a quelques jours, la presse italienne rapportait le décès dans de très étranges circonstances d’Imane Fadil. La jeune femme de 34 ans avait dit à ses proches, environ dix jours avant sa mort, qu’elle craignait d’avoir été empoisonnée. Dans son sang ont été trouvées des substances qui pourraient être potentiellement radioactives.

Si les employés de la municipalité travaillant à la morgue ont interdiction de parler, l’un d’eux a admis: “je n’ai jamais vu une chose de ce genre depuis toutes ces années”, précise le HuffPost Italie.

De son côté, Silvio Berlusconi nie toute implication et affirme: “Je n’ai jamais connu Imane Fadil”. En 2015, Berlusconi avait été définitivement acquitté dans l’affaire Ruby: les magistrats de la cour suprême avaient estimé qu’il ignorait l’âge réel de Karima El Mahroug, 17 ans, dite “Ruby”, lorsqu’elle s’était rendue dans la villa du magnat des médias pour participer à des orgies.