TUNISIE
11/12/2018 16h:57 CET

Risque de fermeture de l'espace aérien tunisien les 13 et 14 décembre

...et ce à cause de la possibilité d'entrée en grève des techniciens de l'OACA, y compris les contrôleurs aériens.

Kirill Rudenko via Getty Images

Farouk Ayari, secrétaire général de l’Union régionale du travail à Tunis, a affirmé dans une déclaration à Mosaique FM, que l’espace aérien tunisien risque d’être fermé suite à l’avis de grève fait par le Syndicat de base des techniciens de la navigation aérienne de l’Office de l’aviation civile et des aéroports (OACA).

Ce dernier avait annoncé, dans un communiqué rendu public, l’entrée possible en grève de ses techniciens les 13 et 14 décembre 2018, à cause de la non satisfaction par le gouvernement de ses revendications.

Selon Ayari, la grève concernera tous les techniciens de l’office, y compris les aiguilleurs du ciel (les contrôleurs aériens).

“La grève concernera également les ingénieurs de la sécurité aérienne, et touchera tous les aéroports de Tunisie. Il y a donc un risque important que l’espace aérien soit fermé, et ce de façon totalement légale” a-t-il déclaré, indiquant que le Syndicat est toujours prêt à négocier.

 

Le syndicat reproche au gouvernement la non application des mesures convenues il y a plus d’un an maintenant, en plus d’autres revendications exprimées durant l’année. 

Dans son communiqué qui comprend plus d’une douzaine de revendications, le syndicat s’est adressé au chef du Gouvernement, au ministre des Affaires sociales, au ministre du Transport, à l’inspecteur régional du travail de Tunis, ainsi qu’au PDG de l’OACA, appelant les autorités compétentes à réagir au plus vite pour améliorer “la situation sociale détériorée à l’intérieur de l’Office.”

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.