MAROC
05/06/2019 16h:33 CET

Rihanna est la chanteuse la plus riche du monde

Elle dépasse Madonna, Céline Dion et Beyoncé.

Le HuffPost
Rihanna, ici le 22 mai à Paris lors de la présentation de sa collection avec LVMH.

MUSIQUE - Chanteuse, créatrice de maquillage et de lingerie et première femme noire à diriger une maison de couture de luxe, Rihanna vient de décrocher le titre de chanteuse la plus riche au monde avec une fortune estimée à 600 millions de dollars, a indiqué mardi 4 juin le magazine Forbes.

À 31 ans, Robyn Rihanna Fenty a amassé davantage que ses aînées Madonna(570 millions), Céline Dion (450 millions) et Beyoncé (400 millions), dont le mari Jay-Z vient de devenir le premier rappeur milliardaire. La majorité de la fortune de Rihanna provient de ses tournées et de ses ventes de disques, a relevé Forbes. Elle est également co-propriétaire de sa ligne de lingerie Savage X Fenty.

Un nouvel album de reggae cette année

Depuis son entrée fulgurante sur la scène musicale internationale en 2003, la chanteuse originaire de l’île de la Barbade a transformé ses succès sur les ondes en or entrepreneurial en lançant sa marque de maquillage Fenty Beauty ―avec le géant français du luxe LVMH― en septembre 2017 sur Internet et dans la chaîne Sephora. Fenty Beauty, du haut de ses quinze mois d’existence, a généré quelque 570 millions de dollars de chiffre d’affaires en 2018.

Rihanna a également noué un partenariat avec LVMH pour la création d’une marque de luxe basée à Paris comportant vêtements de prêt-à-porter, chaussures et accessoires. La boutique en ligne est ouverte depuis le 29 mai. “Je veux simplement voir les choses avec ma perspective. Je suis une jeune femme noire qui adore et adopte les idées et les énergies des jeunes et veut les transformer en quelque chose de luxueux pour une maison de luxe”, a-t-elle récemment déclaré à l’AFP.

Outre cette nouvelle aventure dans la mode, la chanteuse a laissé entrevoir la sortie d’un nouvel album reggae cette année. “Je n’ai jamais pensé que je gagnerais autant d’argent donc un chiffre ne va pas me faire arrêter de travailler”, a-t-elle déclaré en mai au T Magazine, du New York Times. “L’argent arrive sur le chemin mais je travaille à ce que j’aime faire, à ce qui me passionne”.