02/10/2018 15h:03 CET | Actualisé 12/11/2018 10h:32 CET

Résultats semestriels: Dans le vert, le Groupe Alliances parachève sa restructuration

Un premier semestre qui confirme le retour à la profitabilité du groupe pour la 3ème année consécutive.

DR

ÉCONOMIE - Alliances est définitivement sortie de crise. Le groupe immobilier qui a opéré d’importants changements stratégiques et managériaux depuis 2015, renoue avec les bénéfices pour la 3Ème année consécutive. Exit donc le déficit abyssal que le groupe devait assumer du fait d’une diversification mal négociée, notamment dans les métiers du BTP. Aujourd’hui, les résultats financiers du groupe, revenu à son métier de base qui est la promotion immobilière et la maîtrise d’ouvrage, sont dans le vert.

À fin juin 2018, Alliances annonce un chiffre d’affaires de 1,79 milliard de dirhams en hausse de 17% par rapport à la même période de 2017. Le résultat net affiche pour sa part une progression spectaculaire à trois chiffres (+136 %) pour s’établir à 123 millions de dirhams.

Le groupe s’est refait une santé sous la direction générale d’Ahmed Ammor, venu à la rescousse du groupe début 2016.  “Tous les chantiers du groupe aussi bien au Maroc (social, intermédiaire, et haut standing) qu’en Afrique se poursuivent à une cadence normale”, fait savoir le groupe dans un communiqué publié à l’occasion de l’annonce des résultats semestriels. Ces résultats, le groupe l’explique également par “l’effet conjugué de la réduction des charges de structure et des charges financières”. En effet, les frais de structure ont baissé de passant de 515 millions de dirhams à 235 millions de dirhams au 30 juin 2018. Idem pour les frais financiers qui sont passés de 582 millions de dirhams en 2015 à 151 millions de dirhams.

DR

À noter que les efforts les plus importants menés par le top management du groupe sont orientés incontestablement vers la réduction de l’endettement. Pour rappel, au début de la crise, le groupe affichait un endettement de plus de 8 milliards de dirhams. Au 30 juin 2018, il a enregistré une baisse de 25% passant de 4 milliards de dirhams au 30 juin 2017 à 3 milliards de dirhams en 2018, dont 1.9 milliard de dirhams (reliquat de la dette privée à l’issue de la phase I et II) est en cours de reprofilage. 

DR

L’augmentation de capital de 300 millions de dirhams a, quant à elle, été validée par le Conseil d’administration de la société réuni le 9 août dernier.

Alliances a aussi communiqué sur le nouveau business model du groupe. Ce dernier s’articule autour de cinq axes majeurs a savoir l’adaptation de l’offre de produits au budget des ménages à travers notamment le lancement de programmes immobiliers moyen standing, le renforcement de l’activité lotissement ou encore la consolidation de la présence du groupe en Afrique subsaharienne.

Les projets en cours, les nouveaux projets lancés et ceux en phase d’études permettent au groupe d’assurer son plan d’activité pour les 5 prochaines années, conclut le management de l’entreprise.