MAROC
02/09/2018 11h:24 CET

Rentrée scolaire: Non, il n'y a pas de pénurie de cahiers au Maroc

L’impact de la hausse du cours mondial du papier est "non significatif" sur le marché marocain.

Ignacio Ruiz Casanellas via Getty Images

RENTRÉE SCOLAIRE - L’Association des fabricants de cahiers du Maroc (AFCM) met les points sur les “i”. Contrairement à ce qui a été relayé sur les réseaux sociaux, les élèves auront accès aux cahiers scolaires pour la rentrée de 2018.

L’AFCM assure dans un communiqué publié le 1er septembre, qu’“aucune pénurie de cahiers scolaires n’a été enregistrée”, soulignant qu’”à ce jour, l’achalandage de tous les points de vente est assuré et les producteurs locaux couvrent le besoin national en cahiers de manière régulière et constante”.

Les rumeurs sur cette pénurie au Maroc se seraient propagées notamment à cause de la hausse de “40% du cours mondial du papier, passant de 760 euros (8.335 dirhams) en janvier à 1.050 euros (11.515 dirhams) par tonne à fin juin 2018”, rappelle le communiqué relayé par  la MAP.

Cependant, l’impact de cette hausse sur le marché marocain est “non significatif et est en deçà du prix des intrants”, assure l’AFCM ajoutant qu’il “n’existe aucun lien de cause à effet entre l’instauration de mesures antidumping par le gouvernement marocain et la hausse constatée sur le prix du cahier”.

Pour répondre à la demande du marché local, le Maroc avait d’ailleurs continué à importer les cahiers tunisiens durant le premier semestre 2018, rappelle l’AFCM précisant que ces importations se sont élevés à 5.000 tonnes de cahiers tunisiens, d’après les statistiques officielles de l’Office des changes marocain.

“L’Association des fabricants de cahier du Maroc ne cesse et ne cessera d’œuvrer pour couvrir l’ensemble du besoin national de manière régulière, suffisante et au meilleur prix”, assure l’association.