TUNISIE
07/11/2018 13h:07 CET

René Trabelsi persiste et signe: "Je suis Tunisien et fier de l'être

Il assure qu'il ne porte pas la nationalité israélienne.

FETHI BELAID via Getty Images

“Je suis Tunisien,” répond le voyagiste René Trabelsi à la vague de critiques formulée à la suite de sa proposition à la tête du ministère du Tourisme en affirmant qu’il a mûrement réfléchi avant de décider d’accepter un tel poste. 

De confession juive, René Trabelsi a expliqué, dans une déclaration accordée à Mosaïque Fm, qu’il est fier d’être Tunisien et s’engage pleinement à servir son pays . “J’ai sacrifié ma vie et ma liberté pour servir mon pays,” martèle-t-il en ajoutant ” la Tunisie m’a beaucoup donné et c’est peut être une occasion pour lui montrer ma gratitude.”

Il a assuré, par ailleurs, qu’il ne porte pas la nationalité Israélienne en fustigeant les propos de certaines personnes qui ont considéré cette proposition comme étant une forme de normalisation avec l’Etat sioniste. 

Co-organisateur chaque année du célèbre pèlerinage de la Ghriba, sur l’île de Djerba, René Trabelsi est le premier ministre tunisien de confession juive depuis l’ère Bourguiba. “C’est un choix courageux de la part du Chef du gouvernement Youssef Chahed,” confie-t-il en précisant que cette décision audacieuse a séduit plusieurs.  

Pour rappel, René Trabelsi est le troisième homme de confession juive à accéder au poste de ministre, plus d’un demi-siècle après Albert Bessis (1955) et André Barouch (1956).

Le chef du gouvernement a opéré, lundi, un vaste remaniement ministériel touchant plusieurs ministères parmi lesquels la Justice, le Tourisme, le Transport ou encore la Santé.

Mais c’est surtout dans la forme, que l’annonce du remaniement a fait jaser. En effet, la présidence de la République, via sa porte-parole Saida Garrache a affirmé que Béji Caid Essebsi n’était pas d’accord avec la démarche suivie par le chef du Gouvernement dans son remaniement, regrettant le fait de ne pas avoir été consulté par Youssef Chahed mais simplement informé, rendant la tension encore plus palpable entre les deux têtes de l’exécutif.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.