TUNISIE
24/09/2019 10h:07 CET

René Trabelsi: La faillite de Thomas Cook n'aura que peu d'impact sur le tourisme tunisien

"Cela n’aura pas d’impact sur le tourisme en Tunisie parce qu’il y aura un report des touristes, qui ne viendront plus via Thomas Cook mais via des concurrents comme Tui ou Thomson"

Le ministre tunisien du Tourisme René Trabelsi a assuré, lundi, au journal de 20h00 que la faillite du voyagiste britannique Thomas Cook n’aura pas beaucoup d’impact sur le secteur touristique en Tunisie.

“Cela n’aura pas de grande influence sur la Tunisie. Au 10 septembre, Thomas Cook a envoyé 103.000 touristes en Tunisie, venant du marché britannique. C’est un chiffre relativement faible” a estimé le ministre.

Selon lui, “cela n’aura pas d’impact sur le tourisme en Tunisie parce qu’il y aura un report des touristes, qui ne viendront plus via Thomas Cook mais via des concurrents comme Tui ou Thomson en Angleterre. Ceux qui ont réservé pour les jours ou les semaines à venir pourront toujours venir en Tunisie puisque le système anglais permet à leurs assurances de prendre en charge ce voyage via l’un des concurrents de Thomas Cook”.

Cependant, affirme René Trabelsi, le problème réside dans le fait que le voyagiste britannique n’ait pas payé les hôteliers tunisiens pour les mois de juillet et d’août: “Nous avons une réunion de crise avec l’ambassadrice de Grande-Bretagne en Tunisie, la Fédération tunisienne de l’hôtellerie, la Fédération tunisienne des agences de voyage, les propriétaires d’hôtels et les représentants de Tunisair et de Nouvel Air pour évaluer cette crise et soutenir nos hôtels” explique-t-il avant de poursuivre: “Nous demanderons au gouvernement britannique d’agir rapidement dans le paiement des dettes qu’a Thomas Cook vis-à-vis de nos hôtels”.

Concernant la rumeur sur un contrat de partenariat signé entre la Tunisie et Thomas Cook en mai dernier, le ministre du Tourisme dément: “Nous n’avons jamais signé un contrat avec Thomas Cook. Ils ont demandé à nous rencontrer au mois de mai. Ils avaient un projet à nous présenter pour la période 2020-2022. Ils voulaient envoyer des formateurs d’Angleterre pour former notre personnel hôtelier dans les langues, le comportement vis-à-vis des clients, la restauration (...) Je vous assure que l’on n’a rien signé, que ça nous a rien coûté” dit-il ajoutant qu’ “en 2018 et 2019, l’Etat tunisien n’a payé aucun millime à Thomas Cook”.

Selon la Fédération tunisienne de l’hôtellerie, Thomas Cook aurait des dettes envers une quarantaine d’hôtels tunisiens pour un montant de 70 millions d’euros.

Thomas Cook Group, l’un des géants du tourisme mondial, a déclaré lundi sa faillite. Créé en 1808, il compte environ 2600 agences de voyages, 33 voyagistes présent dans 16 pays dans le monde et compte 89 avions.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.