ALGÉRIE
02/10/2019 14h:53 CET

Renault Algérie exclut la fermeture de son usine de montage de véhicules

Nacerdine ZEBAR via Getty Images
Ouvrier algérien travaillant sur un véhicule sur une chaine de montage lors de l'inauguration de l'usine Renault le 10 novembre 2014 à Oran, Algérie. (Photo by Nacerdine ZEBAR/Gamma-Rapho via Getty Images)

Renault Algérie exclut la fermeture de son usine de montage de véhicules touristiques de Oued Tlilat (Oran), en dépit du risque d’épuisement de ses stocks de kits CKD/SKD, à compter de novembre, a appris l’APS auprès du constructeur automobile.

“Nous sommes sur le point d’épuiser nos stocks des kits CKD/SKD et la chaîne de production risque d’être suspendue éventuellement en novembre, en raison de l’indisponibilité des kits destinés au montage des véhicules touristiques après épuisement des quotas qui nous ont été autorisés”, a indiqué à l’APS une source responsable auprès de Renault Algérie.

Toutefois, la même source a exclu la fermeture de l’usine de Oued Tlilat (Oran), comme le laissaient entendre des rumeurs sur le sujet, rassurant que “la production devrait reprendre avec l’arrivée des nouveaux quotas, probablement au début de l’année 2020”.

A cet effet, en cas de “suspension provisoire” de ses activités de montage, Renault Algérie “exclut tout licenciement de son personnel”, en misant sur “un redéploiement”.

En mai 2019, des décisions ont été prises par le gouvernement pour faire baisser la facture d’importation des kits CKD/SKD destinés au montage des voitures touristiques, ainsi qu’à la fabrication des produits électroménagers, électroniques et de la téléphonie mobile.

SPA Renault-Algérie Production (RAP), s’est vue alloué  660 millions de dollars, dont 50% sont destinés aux véhicules d’une cylindrée inférieure à 2.000 cm3.