TUNISIE
08/11/2018 17h:17 CET

Remaniement ministériel: Ennahdha a "hautement apprécié" les dernières déclarations du président de la République et le fait savoir

Réaction à chaud du mouvement Ennahdha.

Zoubeir Souissi / Reuters

Le communiqué ne s’est pas fait attendre. Quelques heures après la conférence de presse tenue ce jeudi par le président de la République Béji Caïd Essebsi à propos du récent remaniement ministériel, le mouvement Ennahdha n’a pas tardé à réagir.

“Le parti exprime sa haute appréciation de ce qu’a exprimé le président de la République en terme d’esprit patriotique, rassembleur et loin de toute forme d’exclusion” lit-on dans le communiqué, signé par le président du mouvement Rached Ghannouchi.

En effet, Ennahdha a vivement salué le rôle joué par le Président de la République dans le respect de la Constitution et le bon fonctionnement des rouages de l’État. 

Il a insisté sur son rôle majeur dans la poursuite du succès de la transition démocratique en soulignant sa volonté de préserver ses relations avec le Chef de l’État. 

Dans son communiqué, Ennahdha réitère son engagement à renforcer ces relations qui ont permis depuis 2013 à “l’installation d’un climat de consensus et de coexistence dans le pays et de couper court aux projets de sédition et de division des Tunisiens, ce qui a ouvert les portes de l’espoir et a servi de passerelle pour renforcer notre unité nationale”.  

Le chef du gouvernement a opéré, lundi, un vaste remaniement ministériel touchant plusieurs ministères parmi lesquels la Justice, le Tourisme, le Transport ou encore la Santé. 

Ce jeudi 8 novembre 2018, le président de la République a tenu une conférence de presse dans laquelle il n’a pas caché son refus quant à la manière adoptée par le chef du gouvernement Youssef Chahed pour annoncer le remaniement. En effet, il n’était pas d’accord avec la démarche suivie par le chef du gouvernement dans son remaniement, regrettant le fait de ne pas avoir été consulté mais seulement informé, rendant la tension encore plus palpable entre les deux têtes de l’exécutif.

Cette tension s’est exacerbée encore plus, jeudi après-midi, après la publication par le parti Nidaa Tounes -fondé par le président de la République Béji Caid Essebsi- d’un communiqué appelant ses ministres à choisir entre le gouvernement et le parti.

Si certains médias ont affirmé que plusieurs ministres ont présenté leur démission du parti, ce dernier affirme au HuffPost Tunisie ne pas avoir reçu de démission officielle.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.