MAROC
20/08/2018 17h:46 CET

Recherché par Interpol, l'homme qui a fait tomber le commissaire Neyret arrêté à Marrakech

L'ancien escroc et indic' était en cavale depuis deux ans.

DOMINIQUE FAGET via Getty Images
L'ex directeur adjoint de la police judiciaire de Lyon, Michel Neyret lors de son procès à Paris, le 2 mai 2016.

JUSTICE - Recherché par Interpol, Gilles Bénichou, escroc français condamné en 2016 à cinq ans de prison ferme et 100.000 euros d’amende pour “corruption et trafic d’influence actifs” dans l’affaire Michel Neyret, aurait été arrêté à Marrakech jeudi 16 août par la police judiciaire marocaine, selon Paris Match.

L’homme de 53 ans, en cavale depuis deux ans, faisait l’objet d’un mandat d’arrêt international émis par les autorités françaises, rapporte le magazine ce lundi 20 août.

Franco-israélien, il aurait été repéré à cause de son passeport israélien alors qu’il faisait une demande de visa pour les États-Unis, indique l’hebdomadaire français, précisant qu’il résidait “depuis quelques mois” au Maroc.

Déféré vendredi dernier devant la justice, Gilles Bénichou aurait “accepté le principe de son extradition vers la France, plutôt que de choisir de purger au Maroc la peine de cinq ans d’emprisonnement à laquelle il avait été condamné en son absence en mai 2016”, précise Paris Match.

C’est en 2011 que l’affaire Neyret éclate à Lyon, en France. Numéro deux de la police judiciaire de la ville, Michel Neyret est mis en examen pour corruption, trafic d’influence, association de malfaiteurs, trafic de stupéfiants, détournement de biens et violation de secret professionnel suite, notamment, à des écoutes de l’un de ses indicateurs, qui n’est autre que Gilles Bénichou.

Michel Neyret, qui purge aujourd’hui sa peine en liberté muni d’un bracelet électronique, est également accusé d’avoir bénéficié de cadeaux et de voyages, notamment à Marrakech, en échange d’informations confidentielles, rappelle Paris Match.